Netflix veut empêcher ses vidéos de faire exploser les factures mobiles

  • A
  • A
Netflix veut empêcher ses vidéos de faire exploser les factures mobiles
Netflix revendiquait fin mars 81,5 millions d'abonnés, dont 42% à l'international. @ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

POUR EVITER LES NOTES SALÉES - Netflix lance un nouveau service pour éviter à ses utilisateurs de surfactures de téléphone. 

Le service américain de vidéo en ligne en streaming Netflix a annoncé jeudi une nouvelle fonctionnalité censée éviter à ses utilisateurs sur smartphones de voir leur facture de téléphonie mobile exploser.

Mieux contrôler le volume de données. "Nous proposons un nouvel outil pour vous aider à contrôler quel volume de données vous utilisez quand vous regardez (des vidéos) en streaming sur des réseaux mobiles", écrit le groupe à ses utilisateurs dans un message publié sur son blog officiel. L'annonce intervient quelques mois après le lancement du service dans 130 nouveaux pays, ce qui lui permet d'être désormais accessible presque partout dans le monde, y compris toute une série de zones géographiques où le smartphone est le moyen le plus utilisé pour accéder à internet.

"En lançant Netflix autour du monde, nous avons constaté de grandes différences sur la quantité (de vidéos) que les gens regardaient en streaming sur leurs smartphones et les types de forfaits qu'ils avaient pour les données mobiles", souligne Netflix. Les applications mobiles permettant d'accéder au service vont donc désormais avoir un réglage par défaut permettant de réduire la consommation de données à un gigaoctet pour 3 heures de vidéo.

Difficile équilibre entre qualité d'image et poids des données. Netflix dit avoir ainsi essayé de trouver un équilibre entre qualité d'image et consommation de données "pour aider à éviter de dépasser les plafonds de consommation et d'avoir des surcharges". Les personnes ayant un forfait de données plus élevées ou sans plafond pourront changer les réglages pour obtenir un débit plus élevé, et donc une meilleure qualité de vidéo.

Netflix revendiquait fin janvier 75 millions d'abonnés, dont 42% à l'international où il met actuellement les bouchées doubles.