Netflix teste une offre à près de 20 euros par mois

  • A
  • A
Netflix teste une offre à près de 20 euros par mois
Le patron de Netflix, Reed Hastings.@ ROBYN BECK / AFP
Partagez sur :

Netflix teste actuellement une nouvelle offre "Ultra" proposée entre 16,99 et 19,99 euros par mois. Elle permettra de regarder Netflix sur quatre écrans en même temps.

Faudra-t-il bientôt payer plus cher pour partager son compte Netflix avec toute sa famille ? Le service américain de VOD par abonnement teste actuellement une nouvelle offre tarifaire, plus chère. Repérée par le site italien TuttoAndroid, cette offre, qui permettrait de regarder des séries et films sur jusqu'à quatre écrans simultanément serait proposée entre 16,99 et 19,99 euros par mois, soit jusqu'à sept euros de plus que l'offre Premium actuelle.

Une offre pour quatre écrans. Baptisée Ultra, cette quatrième offre qui rejoindrait les trois existantes engendrerait plusieurs changements. l'offre Premium, actuellement proposée à 13,99 euros par mois, n’inclurait plus quatre écrans, mais deux, comme l'offre Standard à 10,99 euros. Ce changement concernera notamment ceux qui partagent leur abonnement avec leurs amis ou leurs proches. Seule la nouvelle offre permettrait de regarder quatre séries ou films au même moment. La technologie HDR, qui offre une meilleure fluidité de l'image, serait également réservée à l'offre la plus coûteuse.

netflix-ultra

Un "test". Du côté de Netflix on explique qu'il ne s'agit pour le moment que d'un test. "Nous testons continuellement de nouvelles choses et ces tests varient habituellement dans le temps. Dans ce cas, nous testons de légères différences de prix et de fonctionnalités pour mieux comprendre quelle importance les consommateurs accordent à Netflix. Tout le monde ne verra pas ce test et nous pourrions ne jamais proposer ces éléments spécifiques à nos utilisateurs", a expliqué Netflix à 01net.com.

Une première hausse l'an dernier. L'an dernier, Netflix avait déjà augmenté le prix de ses offres Standard et Premium de respectivement un et deux euros par mois. Avec ces hausses de tarif, l'entreprise américaine cherche à financer le développement de nouveaux programmes originaux. Elle a pour objectif d'avoir 50% de contenus originaux dans son offre d'ici la fin de l'année.