"Le code à la portée de tous" : qu'est ce que le programme d'Apple pour les écoles ?

  • A
  • A
"Le code à la portée de tous" : qu'est ce que le programme d'Apple pour les écoles ?
"Le code à la portée de tous" est déjà utilisé au Royaume-Uni et aux États-Unis.
Partagez sur :

Emmanuel Macron et Tim Cook ont échangé lundi sur la mise en place de l'apprentissage du code à l'école et du programme "le code à la portée de tous". Europe 1 fait le point sur ce programme.

"Le code à la portée de tous". C'est le nom du programme qui a été au centre des discussions sur l'éducation entre Emmanuel Macron et Tim Cook, le PDG d'Apple, lors de leur entretien à l'Elysée, lundi en fin de journée, et plus globalement tout au long de la visite de Tim Cook en Europe cette semaine. "Le code informatique est plus important que l'anglais", a même déclaré le patron d'Apple au Point. Mais quel est ce programme pensé pour les écoles et qui doit permettre aux enfants d'apprendre les bases du code informatique ? Utilisé dans plus de 150.000 écoles en seulement quelques mois, est-il déjà présent en France ? Précisions.

Un programme en trois niveaux

Imaginé par Apple, "le code à la portée à tous" se base sur le langage de programmation informatique développé par la firme à la pomme, Swift. Mais Apple ne travaille pas qu'avec des applications qu'elle a développées. La marque met par exemple en avant dans son programme l'application Tynker, pensée pour les enfants âgés de 5 à 10 ans qui sont à l'école primaire, et qui permet de découvrir la logique du code informatique par le biais d'un jeu. Avec Tynker, l'objectif est en effet d'utiliser des blocs contenant des consignes de code "départ", "répéter", "sauter" pour faire avancer un dragon ou un dinosaure sur un parcours et lui permettre de collecter son trésor. Une première approche qui permet aux plus jeunes de se familiariser avec le fonctionnement des langages de programmation et de découvrir à quoi peut ressembler une ligne de code. Une fois que le parcours de leur dinosaure est terminé, ils ont en effet la possibilité de découvrir ce à quoi ressemble le code qu'ils ont saisit dans le "vrai" langage Swift.

swift

Swift Playgrounds, le logiciel/jeu d'Apple qui permet d'apprendre les bases du code aux enfants est également très utilisé dans ce programme. Un parcours découpé en trois parties a été développé afin qu'il puisse être utilisé dans les écoles. Une première pour les débutants avec les "notions fondamentales", une seconde avec des "notions avancées" et enfin une dernière qui permet d'explorer "l'univers du code" plus en détails et de commencer à choisir la place de ses personnages ou du décor. Des défis sont également disponibles pour tester ses compétences au fur et à mesure. Mais pour s'adapter au niveau et aux compétences de chaque élève, les niveaux ne sont pas reliés entre eux et il est donc possible de faire le second sans avoir commencé le premier.

Des ressources pour les professeurs

Reste le problème de la formation des professeurs. Car tous ne sont pas familiers avec le code informatique. Pour remédier à cela, Apple propose dans son programme deux livres qui leurs sont dédiés et qui leur permettent d'en savoir plus sur le fonctionnement de la programmation informatique et de découvrir comment "penser comme un ordinateur". Car le code nécessite de décomposer chaque action. Pour réaliser un sandwich avec des lignes de code, il faudra n'oublier aucune étape. D'abord prendre le pain, ensuite attraper le beurre, le tartiner sur le pain, ajouter une tranche jambon et ainsi de suite jusqu'à ce que le sandwich soit terminé.

lecon

Au Royaume-Uni, où le code est obligatoire dans les programmes scolaires, ce sont les professeurs de mathématiques, qui connaissent déjà le fonctionnement des algorithmes, qui sont les plus nombreux à assurer cet enseignement du code et à utiliser "le code à la portée de tous". A l'école primaire, le code est d'ailleurs utilisé dans le cadre de l'enseignement des mathématiques. Au collège, deux heures par semaine sont dédiées au code. Mais dans certains cas, le code se mélange à d'autres matières. Des professeurs d'histoire ont par exemple réalisé une carte sur l'invasion de la Grande-Bretagne par les Vikings à partir du code pour mieux faire comprendre cet événement historique. Plus que le simple apprentissage du code, avec "le code à la portée de tous", il s'agit de trouver des passerelles grâce auxquelles le code peut être utilisé pour enrichir l'enseignement. 

Apprendre une logique, plus qu'un métier

Le but de tous ces exercices et du programme développé par Apple, que la marque annonce comme téléchargé 1,4 million de fois dans le monde, n'est pas tant de faire de tous les enfants des développeurs, mais de leur apprendre une logique. Car le travail du code permet aussi de mieux travailler en équipe et de faire travailler sa réflexion et sa logique. Ceux qui voudraient aller plus loin peuvent en revanche passer sur Mac pour développer leur première application. Pour compléter "le code à la portée de tous", un cours sur le développement d'application grâce au langage Swift, un guide pour les élèves et un guide pour les professeurs sont disponibles. Et au terme d'un cinquième chapitre de cette leçon, l'élève a développé sa première application.

tynker

Mais en France, le code n'étant pas encore obligatoire à l'école,  son usage reste balbutiant. Certaines écoles équipées d'iPad se sont tout de mêmes lancées grâce à Swift Playgrounds. Pour aller plus loin, ce qui était l'objet de la discussion entre Emmanuel Macron et Tim Cook, Apple regarde notamment comment est utilisé son programme dans les écoles. S'agit-il d'activités extra-scolaires ? D'une découverte dans le cadre des mathématiques ? Ou d'une activité trans-disciplinaire ? Le tout est encore à l'étude, mais avec la nécessité, d'ici 2020, de recruter 800.000 personnes à travers le monde dans la programmation informatique, nul doute que l'apprentissage du code à l'école et la formation aux "métiers de demain" va s'accélérer.