La renaissance de Nokia passe par Android et Foxconn

  • A
  • A
La renaissance de Nokia passe par Android et Foxconn
@ STAN HONDA / AFP
Partagez sur :

HIGH-TECH - Microsoft a décidé de céder la marque finlandaise pour lui donner une nouvelle chance, avec Android. 

Icône de la téléphonie mobile dans les années 1990, numéro 1 du secteur pendant 14 ans, Nokia n’est désormais plus que le symbole d’une période révolue. Le constructeur finlandais a bien tenté de se relancer à plusieurs reprises, en vain. Il a donc décidé de céder toute cette activité à deux entreprises : l’une va se charger de concevoir les nouveaux téléphones tandis que l'autre les assemblera en Asie. C’est donc un nouveau Nokia qui va bientôt refaire surface, avec un changement de taille : ses téléphones fonctionneront sous Android, contre Windows actuellement.

Nokia s’offre une troisième chance. Ce n’est pas la première fois que Nokia tente de se relancer. Après avoir raté la révolution des smartphones, le constructeur finlandais a progressivement délaissé la téléphonie pour se concentrer sur les infrastructures. Laissée en jachère, sa branche téléphones a alors suscité l’intérêt de Microsoft : ce dernier s’est d’abord associé au Finlandais en 2011, avant de tout simplement racheter en 2013 son activité mobile. Mais les nouveaux téléphones ainsi lancés et réunis sous la gamme Lumia n’ont jamais réussi à rivaliser avec les nouveaux poids lourds Samsung et Apple. Microsoft a donc décidé de jeter l’éponge.

Des téléphones estampillés Nokia mais fabriqués par d’autres. Face à un tel échec, Nokia a fait le choix d’une organisation plus légère et flexible. Le groupe finlandais ne va tout simplement pas s’impliquer dans la fabrication des nouveaux téléphones et ne fera que louer la marque pour dix années. C’est une nouvelle société finlandaise, HMD Global, qui va concevoir les futurs téléphones de la marque. L'ambition est d'investir "plus de 500 millions de dollars sur les trois prochaines années pour soutenir le marketing mondial" et d'"avancer rapidement", a souligné la nouvelle entreprise, qui compte de nombreux anciens cadres de Nokia dans ses rangs.

La fabrication des appareils va elle aussi changer puisque les usines de Nokia ont été cédées au taïwanais Foxconn, qui construit par ailleurs les iPhone d’Apple et dispose d’un savoir-faire reconnu. Ce dernier participera également à la conception et au design des futurs appareils de la marque, signe qu’il est devenu incontournable dans le secteur.

Principal changement : le passage à Android. Ce changement de paradigme va également se retrouver dans les téléphones, qui ne tourneront plus sous le système d’exploitation Windows et vont adopter celui de Google, Android. Un choix plus que stratégique : Nokia pourra avoir accès un très grand nombre d’applications, ce qui n’était pas le cas sous Windows. Et il sera compatible avec la plupart des objets connectés, alors que le choix était beaucoup plus restreint avec Windows.

Autre nouveauté, Nokia ne se limitera plus aux seuls téléphones classiques de type 2G, qui étaient devenu sa spécialité lorsque Windows avait décidé de rassembler tous les smartphones sous la gamme Lumia. Désormais, Nokia sera aussi synonyme de smartphones et de tablettes, des terminaux dans lesquels les marges sont plus importantes. Le premier modèle de ce nouveau Nokia pourrait sortir début 2017 et être baptisé A1. Reste à savoir s’il respectera la recette qui avait fait le succès de Nokia : simplicité et robustesse.