Jeux vidéo : Nintendo songe à revenir aux bonnes vieilles cartouches

  • A
  • A
Jeux vidéo : Nintendo songe à revenir aux bonnes vieilles cartouches
@ YOSHIKAZU TSUNO / AFP
Partagez sur :

HIGH-TECH - Le Wall Street Journal croit savoir que la prochaine console du spécialiste des jeux vidéo pourrait fonctionner avec des cartouches, et non des disques.

Rétrogaming, relance de vieilles franchises, etc. : les gamers aiment retourner à leurs premiers amours vidéo-ludiques et la situation ne devrait pas s'arranger. Véritables madeleine de Proust des geeks, la bonnes vieille cartouche de jeu pourrait faire son retour très prochainement. Selon le Wall Street Journal, la prochaine console de jeu conçue par Nintendo - baptisée NSX - devrait en effet fonctionner avec des cartouches et abandonner le format disque. 

"Nintendo prévoit d'adopter le format cartouche pour sa prochaine génération de consoles de jeux, selon des personnes familières de l'entreprises", écrit le quotidien économique. Cette piste est d'autant plus vraisemblable que le journal cite également un ancien employé de Nintendo devenu chercheur associé à l'université de Harvard  : la cartouche "est sans aucun doute le meilleur format aujourd'hui pour distribuer des jeux de manière physique (et non en ligne, ndlr)", a confié Atsushi Osanai.

Pourquoi revenir au format cartouche ? Le format disque s'est imposé au tournant des années 2000 pour une raison très simple : sa capacité de stockage était plus importante que celle des cartouches. Et l'arrivée de la technologie Blu-Ray n'avait pas arrangé la situation. Mais ce qui était vrai hier ne l'est plus forcément aujourd'hui. Grâce aux progrès réalisés dans le secteur des semi-conducteurs, les cartouches redeviennent compétitive à plus d'un titre.

Il y a bien sûr la capacité de stockage de données des nouvelles cartouches, bien plus élevée, mais aussi leur vitesse : en utilisant la mémoire flash, les jeux sur cartouches se chargent bien plus vite sur la console que ceux au format disque. Le format cartouche permet également de mieux protéger les jeux, là où la moindre rayure peut rendre un disque illisible. Or c'est tout sauf anodin pour Nintendo, qui vise un plus grand public que Sony et Microsoft, et donc de nombreux enfants pas toujours très soigneux avec leurs jeux. 

Enfin, il y a des raisons plus industrielles : non seulement le format cartouche est plus difficile à pirater, mais sa taille, plus petite que celle d'un disque, permet de réduire la taille du lecteur et donc de la console. Un atout décisif dans le secteur des consoles portables que Nintendo va tenter de réveiller avec la NSX, qui devrait être une console hybride.

Au fait, que sait-on de la NSX ? Nintendo n'a pas prévu de préciser ses intentions avant la fin de l'année, même si certaines informations pourraient être diffusées dès la mi-septembre. Le concept de la NSX, annoncée pour le mois de mars 2017, commence néanmoins à se préciser. Lors d’une interview accordée fin 2015 au magazine américain Time, le PDG de Nintendo assurait que "ce sera(it) une expérience de jeu différente et clairement nouvelle. (…) Je peux vous assurer que nous ne fabriquons pas la nouvelle version de la Wii ou de la Wii U. Ce sera quelque chose d’unique et de différent".

Une hypothèse est néanmoins privilégiée, basée sur une capture d’écran ayant circulé sur les réseaux sociaux fin janvier. Ce cliché montre un document du cabinet GFK - qui travaille avec Nintendo - avec une liste de spécifications plutôt précise. Trop précise pour être authentique ? Il y est en tout cas question d’une machine fonctionnant en deux modes : comme une console de jeu traditionnelle mais aussi comme une console portable. En clair, un joueur pourrait commencer une partie sur sa console de salon, puis la poursuivre hors de chez lui. Reste à savoir comment : avec un appareil spécifique ou avec la manette de la console de salon, qui serait alors équipée d’un écran et ferait office de console portable ?

Une piste pas si farfelue lorsque l’on sait que Nintendo investit désormais le marché des téléphones portables, comme l'ont montré les exemples Pokemon Go et Miitomo.