Googlian, le virus Android qui touche un million de personnes

  • A
  • A
Googlian, le virus Android qui touche un million de personnes
Le virus aurait infecté un million de terminaux.@ JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Le virus prend le contrôle des appareils sous Android après l'installation d'une application malveillante.

C’est un virus qui a déjà fait de nombreuses victimes. Plus d’un million de personnes auraient été touchées par un nouveau virus se propageant sur Android, le système d'exploitation mobile de Google. Baptisé Googlian et repéré par l'éditeur Check Point, le virus concernerait majoritairement l'Asie.

Un classique. La méthode est classique et déjà vue. Le virus se propage via de fausses applications présentes sur le magasin d'Android, le Play Store. En croyant télécharger une véritable application, l'utilisateur installe en réalité un virus. Ce type d'attaque, qui touche généralement plus l'Asie que l'Europe, du fait de leur forte consommation en applications, n'a d'ailleurs fait que très peu de victimes dans l »Hexagone. Au total, 169 smartphones auraient été touchés en France, selon Check Point.

Une fois installé sur un smartphone, le virus prend le contrôle du smartphone et peut y installer sans aucune action de la part de l'utilisateur de fausses applications générant des revenus frauduleux. Mais Googlian collecte surtout la quasi-totalité des données personnelles de l'utilisateur. Des identifiants du compte Google aux emails, en passant par les photos et les documents stockés dans la mémoire ou dans Google Docs, le logiciel espion sait tout du possesseur de l'appareil.

Changer son mot de passe. De son côté Google, averti de la propagation du virus, prévient les utilisateurs concernés et leur a demandé de changer de mot de passe. Une page permet aussi de savoir si son smartphone est concerné par le virus. Et le virus étant tenace, la seule solution pour le supprimer définitivement est de réinitialiser totalement son smartphone.


Comment éviter ce type de virus ? Pour éviter d'être victime de ce type d'attaque, quelques vérifications simples avant le téléchargement d'une application sont conseillées. Pensez par exemple à regarder si l'application que vous allez télécharger est bien le logiciel officiel du service que vous utilisez. Pour cela, vérifiez la présence sur la page de téléchargement de l'application d'un petit badge bleu en face du nom du développeur. Un nombre de téléchargements anormalement faible peut aussi mettre la puce à l'oreille.