Google planche sur un nounours connecté

  • A
  • A
Google planche sur un nounours connecté
Un schéma qui décrit le fonctionnement de cet ourson connecté imaginé par Google.@ US Patent Office
Partagez sur :

JOUJOU - Le géant américain a déposé un brevet décrivant une peluche bourrée de capteurs. Pour accompagner les enfants mais aussi les surveiller.

On sait Google amateur de robots et d'objets connectés. Mais la firme californienne pourrait aller encore plus loin, à en croire un brevet déposé récemment. Le géant américain plancherait ainsi depuis plus de deux ans sur une peluche connectée, capable d'obéir aux ordre de ses propriétaires ou d'interagir avec d'autres appareils connectés.

Comment ça marche ? En apparence, il s'agit d'un ours en peluche tout à fait classique. Sauf que sous les faux poils se cachent des dizaines de capteurs : caméra pour surveiller l'enfant, micros pour écouter tout ce qui se passe, haut-parleurs pour diffuser de la musique ou le son d'une voix. Mieux, ce Teddy Bear 2.0 peut bouger ses oreilles, sa queue ou encore cligner des yeux lorsque son interlocuteur le regarde.

Interagir avec l'environnement connecté. Le brevet déposé en 2012 mais publié la semaine passée par Google évoque aussi la possibilité d'allumer un téléviseur, changer de chaîne ou encore jouer une playlist de musique. Le lien avec les autres appareils de la maison s'effectuerait grâce au WiFi et au Bluetooth intégrés. Et pour contrôler le tout, une interface dédiée serait en cours de développement par Google.

Ourson connecté Google

Pas encore sorti, déjà critiqué. Comme toujours lorsqu'il s'agit d'un dépôt de brevet, la commercialisation d'un tel produit n'est pas encore d'actualité. Mais déjà, certaines associations critiquent le projet. Le Centre pour la démocratie et la technologie, un groupe de recherche pour la protection des enfants aux États-Unis a indiqué que les parents devraient être "particulièrement vigilants", dans les années à venir au sujet de telles technologies. "En général, alors que la technologie permet d'aller vers l'avant, certains marchés poussent et même détruisent certaines normes sociales, notamment en ce qui concerne la vie privée", a prévenu Jens-Henrik Jeppesen, un de ses dirigeants interrogé par la BBC. "Les entreprises responsables comprendront qu'elles doivent se montrer totalement transparentes au sujet des données privées de tels appareils", a ajouté le responsable.