Google affirme avoir comblé les failles d'Android révélées par WikiLeaks

  • A
  • A
Google affirme avoir comblé les failles d'Android révélées par WikiLeaks
Google a corrigé plusieurs failles de sécurité sur Android.@ SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

WikiLeaks a révélé en début de semaine que la CIA utilise des failles de sécurité pour espionner les smartphones sous Android.

Après Apple, c'est au tour de Google de réagir aux révélations de WikiLeaks sur les techniques de piratage des smartphones par la CIA. Dans un communiqué envoyé au site spécialisé Recode, Heather Adkins, porte-parole de Google sur les dossiers sécurité et confidentialité, explique que l’entreprise "est sûre que les mises à jour de sécurité et les protections à la fois dans Chrome et sur Android immunisent déjà les utilisateurs des vulnérabilités révélées".

Un vaste programme de piratage. La firme de Mountain View assure également qu'en cas de découverte de nouvelles failles de sécurité elle déploiera "de nouvelles protections", alors que selon les documents publiés en début de semaine par WikiLeaks la CIA a élaboré plus d'un millier de programmes malveillants, virus, chevaux de Troie et autres logiciels pouvant infiltrer et prendre le contrôle d'appareils électroniques.

Télécharger les mises à jour de sécurité. Ces programmes ont pris pour cible des iPhone, des systèmes fonctionnant sous Android (Google), le populaire Windows ou encore les télévisions connectées de Samsung, pour les transformer en appareils d'écoute à l'insu de leurs utilisateurs, affirme encore Wikileaks. La CIA parviendrait ainsi à contourner les protections par cryptage d'applications à succès comme WhatsApp, Signal, Telegram, Weibo ou encore Confide, en captant les communications avant qu'elles ne soient cryptées. Pour empêcher ce type de piratage, il est nécessaire de télécharger les mises à jour de sécurité effectuées par Apple, Google et Microsoft de manière régulière.