Fusée Falcon9 de SpaceX : "Les clients vont avoir un lanceur d'occasion"

  • A
  • A
Fusée Falcon9 de SpaceX : "Les clients vont avoir un lanceur d'occasion"
@ SPACEX / AFP
Partagez sur :

Lundi, SpaceX a réussi à faire revenir le premier étage du lanceur de sa fusée Falcon 9 sur Terre. Sur Europe1, Alain Cirou, consultant scientifique et directeur de la rédaction du magazine "Ciel et Espace", revient sur cet événement historique. 

INTERVIEW

La société SpaceX a réussi lundi à faire décoller une fusée Falcon 9, qui a envoyé 11 satellites en orbite autour de la Terre, puis à faire revenir le premier étage de son lanceur sur Terre. Une première mondiale qui permettrait à la société de faire de substantielles économies. Récupérer un lanceur de manière routinière pour pouvoir le réutiliser, permettrait de réduire fortement le coût de la mise en orbite.

Mais à quel prix ? s'interroge mardi Alain Cirou, consultant scientifique Europe 1 et directeur de la rédaction du magazine "Ciel et Espace".

Un lanceur d'occasion. Le problème de ce lanceur pour Alain Cirou, c'est qu'il a déjà été utilisé : "Le premier étage devra être remodelé et on est pas sûr que les clients suivront", explique-t-il ajoutant que "les clients vont avoir un lanceur d'occasion". "Le lanceur qui a été opéré par SpaceX cette nuit, va devoir aussi faire au-delà de la technique, la preuve de l’équation économique". Car pour le consultant, la bagarre ne sera pas seulement "celle du prix" mais aussi "celle de la qualité du service".

Un marché prometteur. Cette avancée offre plusieurs possibilités, l’espace étant devenu le nouveau terrain de jeu des milliardaires américains, en tout cas autour de la Terre. "Il y a un désengagement de la Nasa depuis longtemps sur le spatial autour de la Terre. Elle confie maintenant à des sociétés privées, donc des milliardaires mais pas seulement, la gestion de tout ce qui espace en orbite terrestre et conserve l’exploration", indique Alain Cirou. Ces sociétés réalisent divers projets, dont l’envoi de satellites, Google et Facebook collaborent notamment pour fournir internet à 4,5 milliards de personnes qui en sont privées, mais aussi le tourisme spatial et l’exemple de Richard Branson