FIFA 16 : l'arrivée des femmes ne fait pas que des heureux

  • A
  • A
FIFA 16 : l'arrivée des femmes ne fait pas que des heureux
Partagez sur :

JAMAIS CONTENTS - De nombreux internautes ont critiqué l'annonce de l'intégration d'équipes féminines à la prochaine mouture de la simulation de football.

Ce devait être une victoire pour les joueuses, pour le sport au féminin et pour de nombreux amateurs de jeux vidéo qui s'étaient mobilisés dans ce sens. Mais l'annonce, jeudi, par l'éditeur Electronic Arts, de l'intégration d'équipe féminines à la célèbre simulation de football, jusqu'ici exclusivement masculine, n'a pas été accueillie unanimement. Certains internautes ont versé dans un sexisme dont tentent pourtant de se démarqués les amateurs de football comme ceux de jeux vidéo. Morceaux choisis.

"C'est pour 0,0000001% des joueurs". Juste en-dessous de la publication, sur Facebook, de la vidéo annonçant l'événement dans FIFA 16, les commentaires ont fleuri. "Ça n'a pas de sens. 'C'est pour les joueurs' (le slogan de la franchise, NDLR) : C'est pour 0,0000001% des femmes dans le monde qui jouent encore à FIFA", réagissait un internaute répondant pourtant au pseudo d'Equality (égalité en Français). "Lancez un jeu FIFA pour les femmes séparément, vous verrez combien il s'en vendra", ajoute un autre. Passons sur les commentaires les plus "limites", on a également pu constater de nombreux commentaires "RIP FIFA" ou encore "Bye bye FIFA, bonjour PES" (le jeu concurrent direct de FIFA).

First look at FIFA 16 with Women's National Teams: http://o.ea.com/38917 #INTHEGAME

Posted by EA SPORTS FIFA on Thursday, May 28, 2015

13.000 signatures pour une pétition. Cela fait plusieurs années que les internautes se mobilisent pourtant pour demander à l'éditeur Electronic Arts d'ajouter des équipes féminines à son jeu phare. En 2013, une pétition en ligne sur le site Change.org avait même réuni 13.000 signatures. Si le style de jeu des femmes, dans le football, est souvent qualifié de plus technique mais moins rapide, le football féminin prend une place de plus en plus importante. Ainsi, Corinne Diacre, ex-internationale française, est ainsi devenue, en août 2014, la première femme à entraîner une équipe professionnelle française, en l'occurence Clermont, en Ligue 2.

En France, 52% des joueurs sont des joueuses. Autre chiffre qui tend à prouver que les mentalités évoluent : d'après un rapport du Syndicat national du jeu vidéo (SNJV), 52% des joueurs en France étaient des femmes en 2013. Ainsi, "le joueur français moyen est une femme d'une quarantaine d'années", ajoutait le rapport. Le jeu de hockey NHL 2013, paru en 2012 et déjà édité par Electronic Arts, était le premier à intégrer des femmes. Et pour la petite histoire, c'est une lettre d'une adolescente de 14 ans aux équipes de développeurs du jeu vidéo de hockey qui avait permis cette petite révolution.