Avec le RGPD, j’ai le droit de lire les mails que mon patron écrit sur moi ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

VIDÉO - C'est un article dans la presse britannique qui a lancé l'idée. Mais dans la pratique, le nouveau règlement européen ne permet pas tout.

C'est le Guardian qui a mis le feu aux poudres en avril dernier dans un article sur le RGPD, le règlement général sur la protection des données. "Grâce à la nouvelle loi européenne, il sera facile de savoir ce que votre patron a dit de vous", lançait le journal britannique de référence. Problème : dans la pratique, c'est un peu plus compliqué que cela. Voire carrément impossible... "On aimerait tous, moi le premier, avoir accès aux mails que notre patron écrit sur nous, tout simplement pour savoir ce qu’il pense de nous. Sauf que...", résume Grégoire Martinez, spécialiste high-tech d'Europe 1.

Tout part du RGPD. Dans cet article, le Guardian s'intéresse aux applications du RGPD, le nouveau règlement européen entré en vigueur le 25 mai. "Il vous permet, à vous utilisateur, à vous adhérent d’une association ou à vous patient d’un hôpital, de demander l’accès à toutes vos données personnelles pour savoir ce que les gens ont comme information sur vous", détaille Grégoire Martinez. Cela s'applique aussi à tous les géants du web que nous utilisons au quotidien comme Google, Facebook, Amazon ou Apple. Aux commerçants à qui nous avons un jour donné nos coordonnées électroniques. Et bien sûr à notre patron. Pour résumer, un internaute qui met à disposition une partie de ses données personnelles doit désormais savoir à quoi elles serviront, combien de temps elles seront conservées et si elles quitteront l'Union européenne. Autant d'informations qui doivent être "claires et simples".

Mais comment faire valoir ce nouveau droit ? Le RGPD prévoit que l'utilisateur d'un service doit pouvoir demander facilement une copie de ses données personnelles. Pour les Facebook, Google et cie, "vous allez aller sur leur site. Ils sont obligés depuis l’entrée en vigueur de ce RGPD d’avoir une page et un bouton qui vous permettent de dire 'je veux demander une copie de mes données personnelles'", explique Grégoire Martinez. Pour votre patron, vous pouvez tenter de demander : "je veux récupérer tout ce que vous savez sur moi !". Mais cela va se révéler plus compliqué que prévu.

RGPD vs. "secret des communications". "Il y a une autre loi qui existe : c’est le secret des communications. Ce qui veut dire qu’on n’est pas obligé de vous communiquer tout ce qu’on écrit sur vous, que ce soit par mail ou par courrier. Donc vous ne pourrez pas demander à votre patron de vous donner l’accès à tous ses mails. Il vous dira : 'non, c’est couvert par le secret des communications…'", pondère Grégoire Martinez. Un droit face à un autre droit, voilà qui va sans doute occuper les tribunaux français dans les années qui viennent...

Montage : Julie Aime