Yvan Bourgnon : "Laurent, c'est du costaud, il va tenir longtemps"

  • A
  • A
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE - Yvan Bourgnon, frère de Laurent, porté disparu en Polynésie française, pense que le navigateur se trouve actuellement à la dérive.

Yvan Bourgnon ne perd pas espoir. Le frère cadet de Laurent, porté disparu après une plongée près de l'atoll de Toau, en Polynésie française, pense que Laurent est encore en vie et qu'il se trouve actuellement à la dérive après avoir été piégé par de violents courants. "On va s'accrocher parce qu'il est encore en vie", insiste Yvan Bourgnon au micro d'Europe 1. "D'après toutes les infos que j'ai pu réunir sur place, il y a toutes les chances pour qu'il soit à la dérive. Il était en train de plonger dans une passe avec des courants très violents sortants et il a dû se faire piéger. Après, évidemment, pour nager contre des courants aussi violents, c'est difficile. Il y a toutes les chances pour qu'il soit à la dérive, en pleine mer, avec son gilet gonflé et il faut juste le retrouver."

"Tout le monde est mobilisé." Yvan Bourgnon doit prendre un avion dans la soirée pour Papeete en compagnie de Laurent Favre, un ami de Laurent, pour y rejoindre la compagne de Laurent, Caroline, et leur fils Basile. "Je faisais un point avec le Centre de sauvetage en mer (MRCC) qui a disposé un hélicoptère de secours sur place. Les recherches vont reprendre dès le lever du jour et toutes les forces en présence sont mises en route. Le MRCC fait tout ce qu'il faut, il a un hélico, un avion, et toutes les embarcations locales privées vont s'y mettre. Et Dieu sait si Laurent avait des copains sur place,... Donc tout le monde est mobilisé. Moi, ce qui me fait le plus peur, c'est qu'on ne va peut-être pas le retrouver demain (jeudi), qu'on va le retrouver dans deux jours, dans trois jours, dans quatre jours, et que la déshydratation risque de le gagner dans quatre ou cinq jours. Laurent, vous le connaissez, c'est du costaud, il va tenir longtemps." Yvan et Laurent Bourgnon ont remporté ensemble la Transat Le Havre-Carthagène en 1997. Pas plus tard que mardi, Yvan a bouclé son tour du monde à la voile en solitaire sur un catamaran de sport, en navigant sans GPS.