Y a-t-il un âge limite pour participer aux Jeux olympiques ?

  • A
  • A
Y a-t-il un âge limite pour participer aux Jeux olympiques ?
La nageuse népalaise Gaurika Singh, 13 ans, est l'athlète la plus jeune de ces Jeux de Rio.@ CC BY-SA 4.0
Partagez sur :

Nageuses de 13 ans, gymnastes à peine plus âgées… de jeunes adolescent(e)s participent régulièrement aux Jeux. Ce qui suscite parfois quelques polémiques.

L'INSTANT IGNARE

L'incident peut faire sourire, mais il est révélateur. La nageuse népalaise Gaurika Singh, engagée dans l'épreuve du 100 m dos, a bien failli ne pas pouvoir disputer sa série, dimanche. Elle a en effet été arrêtée à l'entrée de la piscine olympique par le personnel de sécurité qui a tiqué… sur son âge. Il faut dire que la demoiselle, traits enfantins et appareil dentaire, n'a que 13 ans. Elle est d'ailleurs la plus jeune athlète engagée dans les Jeux olympiques de Rio. Et elle en a parfaitement le droit.

Des règles fixées par les fédérations internationales. De fait, le Comité international olympique (CIO) ne fixe aucune règle générale sur l'âge des athlètes engagés. Ce sont aux fédérations internationales de chaque sport de se prononcer sur le sujet. La commission exécutive du CIO se contente ensuite de valider les décisions. La charte des Jeux olympiques précise ainsi qu'il "ne peut y avoir, pour les concurrents, aucune limite d’âge autre que celles stipulées dans les règles de compétition d’une fédération internationale".

Aucune limite pour la natation course. Si Gaurika Singh peut participer sans difficulté, c'est que la fédération internationale (Fina) ne précise rien pour la natation course (en bassin, donc). En revanche, des limites d'âge sont fixées dans d'autres disciplines, comme la natation synchronisée (15 ans), le plongeon ou la nage en eau libre (14 ans). À chaque fois, il suffit aux participants d'atteindre la limite dans l'année. "L'âge considéré pour tous les compétiteurs sera celui au 31 décembre de l'année de la compétition", souligne la Fina. Les règles pourraient néanmoins se durcir pour la natation course. Après la participation d'une Bahreïnienne de 10 ans aux Mondiaux de Kazan, en 2015, la Fina a en effet indiqué qu'elle réfléchirait à instaurer un âge limite dans toutes les épreuves.

En gymnastique, des règles strictes... S'il est bien un sport dans lequel la limite d'âge fait parler d'elle, c'est en gymnastique féminine. Depuis l'apparition de la discipline aux Jeux olympiques, en 1928, le niveau de difficulté n'a cessé de s'accroître, tandis que la courbe d'âge des participantes, elle, a suivi la tendance inverse. En 1976, Nadia Comaneci n'a que 14 ans et 8 mois lorsqu'elle devient la première gymnaste à obtenir la note parfaite de 10.

Ce scénario serait impossible aujourd'hui. La limite d'âge pour concourir, relevée une première fois de 14 à 15 ans par la fédération internationale de gymnastique (FIG) en 1981, a été fixée à 16 ans en 1997. Comme dans le cas de la natation, cet âge est celui à avoir dans l'année. Oréane Lechenault (voir photo ci-dessous), la gymnaste benjamine de la délégation française à Rio peut donc participer à 15 ans et 11 mois. À noter que pour les hommes, l'âge minimum requis est bien plus élevé : 18 ans.

Lechenault

…et des tricheries. Ces règles visent à éviter le traumatisme à la fois physique et psychologique d'athlètes trop jeunes, dont le squelette et la musculature, soumis à une pratique sportive intensive et à des blessures, pourraient subir des dommages irréversibles. Mais comme l'expliquait au Monde, en 2010, Emilie Le Pennec, médaillée d'or à Athènes, c'est vers 14 ans que les gymnastes féminines atteignent leur meilleur niveau. Elles sont alors "plus petites, plus légères et ont une capacité à enchaîner les entraînements bien plus importantes". Sans surprise, des affaires de falsification d'identité sont donc venues entacher les épreuves olympiques de gymnastique. Ainsi, le CIO a retiré à la Chine sa médaille de bronze obtenue en 2000 à Sydney pour avoir présenté une gymnaste âgée de seulement 14 ans.

Et un âge maximum ? À l'inverse, il n'existe aucune limitation d'âge pour participer aux Jeux olympiques. Il n'est ainsi pas rare de voir des cavaliers quinquagénaires. Cette année, à Rio, c'est la Néo-Zélandaise Julie Brougham, 62 ans, qui est l'athlète la plus âgée de la compétition, engagée dans l'épreuve de dressage individuel. Une exception, toutefois : le football masculin, réservé aux Espoirs. Tous les joueurs doivent donc avoir moins de 23 ans. Chaque sélection peut cependant convoquer trois footballeurs dépassant cette limite.