XV de France : 66 candidats au poste de sélectionneur !

  • A
  • A
XV de France : 66 candidats au poste de sélectionneur !
L'équipe de France attise les convoitises de nombreux techniciens. Français mais aussi étrangers ?@ Adrian DENNIS/AFP
Partagez sur :

FORTE DEMANDE - La succession de Philippe Saint-André est ouverte. Et ils sont nombreux à souhaiter le poste.

Si l'équipe de France de rugby avait besoin d'un test de popularité, elle le tient ! En effet, la Fédération française de rugby (FFR) a révélé mercredi les conclusions de l'appel à candidatures lancé le 10 avril dernier pour occuper le poste de sélectionneur et succéder à Philippe Saint-André, qui quittera ses fonctions après le prochain Mondial, l'automne prochain. Et le nombre de dossiers reçus est faramineux : 66 ! La commission de nomination de la FFR a expliqué que tous les dossiers avaient été "étudiés", sans donner l'identité d'aucun des postulants au nom de la "confidentialité souhaitée par certains candidats".

Huit candidatures retenues. Si la FFR a reçu 66 dossiers, cela ne signifie pas pour autant qu'elle recevra 66 postulants. "Au terme de ce travail, la commission a retenu huit candidats qui seront auditionnés dans le courant du mois de mai pour présenter plus en détail leur projet", a précisé la FFR en se "félicitant" du nombre de dossiers reçus. Présidée par le président de la FFR Pierre Camou, la commission de nomination comprend également Serge Blanco, Jean Dunyach, Jo Maso, Jean-Pierre Lux, Didier Retière et Jean-Claude Skrela. Si on ne connaît pas précisément le nom des 8 candidats retenus par la commission, on dispose néanmoins de quelques pistes.

Le manager de Bordeaux-Bègles Raphaël Ibanez, celui de Toulouse Guy Novès, ainsi que Fabien Galthié, viré de Montpellier fin 2014, ont de bonnes têtes de candidats potentiels. En revanche, le duo d'entraîneurs du Racing-Métro Laurent Labit et Laurent Travers, ainsi que l'ancien capitaine des Bleus et actuel manager des moins de 20 ans Fabien Pelous ne devraient pas figurer dans cette liste, ayant indiqué qu'ils ne se présenteraient pas. Le nom du futur sélectionneur, qui entrera en fonctions après la Coupe du monde (18 septembre-31 octobre), devrait être dévoilé avant la fin du mois de mai.