Wimbledon : Serena domine (encore) Sharapova

  • A
  • A
Wimbledon : Serena domine (encore) Sharapova
Serena Williams salue Maria Sharapova après l'avoir battue pour la 17e fois de rang...@ Glyn KIRK/AFP
Partagez sur :

FORCE DE L'HABITUDE - Pour la 17e fois de rang, Serena Williams a dominé Maria Sharapova, jeudi, en demi-finales de Wimbledon, et retrouvera l'Espagnole Muguruza en finale.

Et de 17 ! Pour la 17e fois de suite (et la 18e fois en tout, en 20 matches), Serena Williams a battu Maria Sharapova, jeudi, en demi-finales de Wimbledon (6-2, 6-4). La n°1 mondiale, déjà vainqueur de l'Open d'Australie et de Roland-Garros cette année, reste donc en lice pour remporter son troisième Majeur de rang, avec le Grand Chelem en ligne de mire. Comme souvent, la victoire de l'actuelle n°1 mondiale a rapidement paru inexorable. Elle a pris le service de son adversaire d'entrée pour remporter finalement la première manche sur le score de 6-2. La suite a été un petit plus accrochée mais l'élève de Patrick Mouratoglou a su faire la différence quand il le fallait, en breakant Sharapova dans le sixième jeu pour mener 4-2. La Russe a réussi à sauver une balle de match sur son service mais la cadette des soeurs Williams a conclu l'affaire, sans aucune sueur froide. De toute la rencontre, l'Américaine n'a pas concédé la moindre balle de break.

Comme d'habitude, Sharapova a été handicapée par son service : trois fois plus de doubles fautes que d'aces, 6 contre 2, et un pourcentage rachitique de points gagnés sur sa deuxième balle (29%). En face, Serena a signé 13 aces et a gagné 86% des points disputés derrière sa première balle. Dans ces conditions, l'espoir de "Masha" de faire aussi bien qu'en 2004, quand, à 17 ans, elle  avait battu Serena, ici même à Wimbledon, en 2004, a fait long feu...

Retrouvailles avec Muguruza. Serena Williams retrouvera en finale l'Espagnole Garbine Muguruza, qu'elle a déjà affrontée à trois reprises, à chaque fois en Grand Chelem. Si l'Américaine avait fait valoir la logique lors des deux confrontations à l'Open d'Australie, en 2013 (6-2, 6-0) puis en 2015 (2-6, 6-3, 6-2), Muguruza, de 12 ans sa cadette, avait créé la sensation en battant facilement Serena au deuxième tour de Roland-Garros, l'an dernier (6-2, 6-2).