Wimbledon : Hingis sacrée en double dames et en double mixte

  • A
  • A
Wimbledon : Hingis sacrée en double dames et en double mixte
Sania Mirza et Martina Hingis hurlent leur joie après avoir remporté la finale du double, samedi.@ Leon NEAL/AFP
Partagez sur :

RETOUR GAGNANT - La Suissesse s'est imposée en double dames avec Sania Mirza et en double mixte avec Leander Paes, le tour 17 ans après son dernier titre à Londres.

Martina Hingis a ajouté une ligne à sa légende, ce week-end, en remportant les tournois de double dames et de double mixte, à Wimbledon, 17 ans après sa dernière victoire sur le gazon londonien. Aux côtés de sa partenaire indienne Sania Mirza, l'ex-n°1 mondiale s'est d'abord imposée samedi face à la paire russe Ekaterina Makarova-Elena Vesnina (5-7, 7-6[4], 7-5). "J'ai l'impression que c'était dans une autre vie. Dix-sept ans après, c'est au-delà de mes espérances. En général, vous êtes déjà chanceux quand vous remportez un titre à Wimbledon ou lorsque vous jouez le tournoi", a souligné la Suissesse, qui a signé son premier succès en Grand Chelem depuis son retour sur le circuit du double, en 2013, le dixième depuis le début de sa carrière. Hingis, 34 ans, s'était déjà imposée à Londres avec les Tchèques Helena Sukova en 1996 et Jana Novotna en 1998. Elle avait également remporté une fois le tournoi en simple en 1997, à l'âge de 16 ans seulement.

Paes et Hingis à Wimbledon 2015

Une finale de 40 minutes. Un bonheur n'arrivant jamais seul, Hingis a également remporté dimanche le double mixte. Associée à l'Indien Leander Paes, la Suissesse n'a fait qu'une bouchée du duo composé de l'Autrichien Alexander Peya et de la Hongroise Timea Babos, écrasé 6-1, 6-1 en 40 minutes de jeu seulement.

Plus jeune n°1 mondiale de l'histoire, Hingis avait pris une retraite anticipée en 2002 avant d'effectuer un premier retour lors de la saison 2006. Celui-ci s'était brutalement interrompu fin 2007 après la révélation d'un contrôle positif à la cocaïne lors de... Wimbledon. Elle avait été suspendue deux ans avant de revenir en double en 2013. Cette année-là, elle avait également été accusée de violences conjugales par son mari, le cavalier français Thibault Hutin.