Volley : ça veut dire quoi "la team Yavbou" ?

  • A
  • A
Volley : ça veut dire quoi "la team Yavbou" ?
Earvin Ngapeth est l'un des cadres de la "Team Yavbou", surnom actuel de l'équipe de France.@ John MACDOUGALL/AFP
Partagez sur :

SURNOM - Les Français affronteront en finale la Russie, dimanche à 16h30, victorieuse de l'Allemagne (3-1), avec pour enjeu l'unique billet direct pour les JO de Rio.

"Yavbou : verlan de 'bouyave'. Dérivé du verbe 'bouyaver'. Qui signifie 'tout défoncer' sur son passage." Voilà la définition qu’on pourrait trouver dans la prochaine édition du dictionnaire Larousse, en cas de victoire de l’équipe de France de volley aux Jeux olympiques. Grâce à ses succès récents en Ligue mondiale et aux championnats d’Europe, les volleyeurs tricolores, qui retrouveront la Bulgarie vendredi, lors de leur troisième match dans le tournoi de qualification olympique, sont en effet parvenus à médiatiser ce terme politiquement incorrect. "Bouyaver" renvoie également à une relation sexuelle, on va dire, animée, mais ce terme définit à merveille l’état d’esprit goguenard de cette bande de potes qui gagne.

La victoire face au Brésil, l’acte fondateur.  Tout est parti d’un succès de prestige, en juin 2013, lors du tour intercontinental de la Ligue mondiale. Au Brésil, face aux triples champions du monde, les Bleus l’emportent 3 sets à 1. De cet exploit naît ce fameux surnom, la "team Yavbou". Ainsi qu’un rituel pratiqué lors de chaque rencontre, moyen d’extérioriser la pression.

Le cri de guerre des Français :

https://www.facebook.com/557532471039942/videos/753181371475050/">https://www.facebook.com/557532471039942/videos/753181371475050/">

Notre petit secret pour préparer comme il faut nos matchs !!!#InsideYavbou #PourVous #LeNouvelOrdre #AmbianceDeFolie #MaTeam

Posté par https://www.facebook.com/Earvin-Ngapeth-557532471039942/">Earvin Ngapeth sur mercredi 14 octobre 2015

"Ils ont réussi à créer leur haka (danse rituelle des rugbymen néo-zélandais, ndlr), leur façon de se mettre en condition de guerrier dans leur match", analyse au micro d’Europe 1 Franz Granvorka, ancien capitaine de l’équipe de France. "Cela leur correspond bien. Au-delà de la dynamique médiatique du terme, pour eux, on sent que cela leur permet d’entrer dans leur routine pour affronter le match." Ce surnom fédérateur de "Team Yavbou" est même devenu une chanson, grâce à la star de l’équipe Earvin Ngapeth, rappeur à ses heures.

Le rap de Earvin "Klima" Ngapeth :

"Quand on a vu 'Team Yavbou' dans le journal, on était fous". Le surnom a fini par dépasser le cadre des terrains de volley et s’affiche désormais pleine page à chaque victoire des Français. "La première fois qu’on a vu 'Team Yavbou' dans le journal, on était contents, on criait 'hé, regardez, y’a Team Yavbou (rires)’", se remémore l'un des cadres de l'équipe, Kévin Tillie, fils du sélectionneur Laurent Tillie.

Earvin Ngapeth a vu lui aussi s’afficher "Team Yavbou" avec surprise. "Mes potes me disaient 'vous êtes des oufs, vous êtes de grands malades'. On allumait la télé, on ouvrait les magazines, et on voyait 'Team Yavbou' affiché, ça fait plaisir et ça change", en rit encore la star des Bleus. "On est une nouvelle génération, il faut vivre avec notre temps. On a 24 ans de moyenne d’âge, on est un peu à l’image des jeunes d’aujourd’hui."