Voile : trois choses à savoir sur la Transat Jacques Vabre

  • A
  • A
Voile : trois choses à savoir sur la Transat Jacques Vabre
Le Maxi Edmond de Rothschild est le bateau le plus rapide jamais construit et capable de 'voler'.@ AFP
Partagez sur :

La 13e édition de cette course transatlantique est donnée dimanche à 13h35 du Havre. Et le record pourrait tomber.

C'est l'heure du grand départ, ou presque. Sur les coups de 13h35, dimanche, 38 bateaux vont s'élancer pour la Transat Jacques Vabre qui rallie Le Havre à Salvador de Bahia, au Brésil. Europe 1 vous présente cette course transatlantique. 

Le record sera-t-il battu ? 

Il y a de grandes chances, oui. D'après des estimations, le bateau le plus rapide jamais construit et capable de 'voler', le Maxi Edmond de Rothschild piloté par Sébastien Josse, associé à Thomas Rouxel, pourrait arriver à Salvador de Bahia dans huit ou neuf jours. Une performance inédite qui effacerait le record actuel (10 jours, 0 heure, 38 minutes et 43 secondes) établi en 2007 par Franck Cammas et Stève Ravussin sur Groupama pourrait bien tomber le 12 ou 13 novembre. "C'est un super bateau, il est tout frais tout neuf, avec beaucoup d'innovations. C'est le tout début, on sait qu'il a un très gros potentiel", a-t-il expliqué avant le départ.

L'enjeu pour le duo est d'apprendre à maîtriser la machine, capable de 'voler' comme aucun monstre des mers ne l'a encore jamais fait. Grâce surtout à ses foils, présentés comme les plus grands du monde et qui sont des appendices capables de surélever ce bateau de 15 tonnes (pour 32 m de long et 23 m de large) au-dessus de l'eau pour le faire filer à toute vitesse sans que ni coque ni flotteur ne touchent l'eau. Lors des derniers entraînements, le trimaran a atteint régulièrement les 45 noeuds (environ 85 km/h). "C'est une masse, un A380 qui décolle. Des bateaux de cette dimension qui naviguent de manière nouvelle, ça attire le regard", souligne Josse. Le marin, qui n'a pas encore la totale maîtrise du bateau, ne veut pas pousser la machine mais entend bien gagner avec une arrivée prévue vers le 12 ou 13 novembre.

37 bateaux au départ du Havre

Les bateaux sont répartis en quatre catégories : 

  • Les ultimes (3 bateaux) : cette classe est réservée aux maxi-trimarans de 32 m maximum. Le vainqueur devrait être à chercher parmi les trois multicoques, dont le favori est le tout nouveau Maxi Edmond de Rothschild, skippé par Sébastien Josse (avec Thomas Rouxel), équipé de foils. 

  • Les Multi50 (6 bateaux) :Ce sont de 'petits' multicoques de 15 m de long pour 15 m de large, et pesant 3,2 tonnes (contre 15 tonnes pour les Ultimes). Contrairement aux Ultimes, il s'agit d'une vraie classe, soumise à des règles strictes (la jauge). Alors qu'on les croyait moribonds, les Multi50 ont amorcé un renouveau en 2016 en autorisant les foils. 

  • Imoca (13 bateaux) : Les Imoca sont les vedettes du mythique Vendée Globe, course autour du monde en solitaire sans escales. Ces voiliers mesurent 18 m de long pour environ 6 m de largeur. L'Imoca (International Monohull Open Class Association) a vu le jour en 1991 et a été présent dans toutes les éditions de la Transat Jacques-Vabre. Cinq des monocoques engagés au Havre sont à foils et joueront les premières places. 

  • Class40 (16 bateaux) : Il s'agit des bateaux les plus petits de la flotte: 12 m de long pour 4,5 m de large. La classe a été lancée en 2004 et se renouvelle régulièrement car le coût de construction d'un bateau est moindre par rapport aux autres catégories. On y trouve beaucoup d'amateurs mais aussi pas mal d'étrangers aux rangs desquels des Italiens, Espagnols, Britanniques et Omanais.

La liste des participants 

  • MULTICOQUES (Ultimes, 32 m)

Maxi Edmond de Rothschild: Sébastien Josse/Thomas Rouxel
Prince de Bretagne: Lionel Lemonchois/Bernard Stamm
Sodebo Ultim': Thomas Coville/Jean-Luc Nélias

  • Multi50 (15 m)

Arkéma : Lalou Roucayrol/Alex Pella
Ciela Village : Thiery Bouchard/Oliver Krauss
Drekan Groupe : Eric Defert/Christopher Pratt
Fenêtréa - Mix Buffet : ERwan Le Roux/Vincent Riou
La French Tech Rennes Saint Malo : Gilles Lamiré/Thierry Duprey du Vorsent
Réauté Chocolat : Armel Trippon/Vincent Barnaud

  • MONOCOQUES (Imoca, 18 m)

Des Voiles et Vous ! : Morgan Lagravière/Eric Peron
Bastide Otio : Kito de Pavant/Yannick Bestaven
Bureau Vallée 2 : Louis Burton/Servan Escoffier
Famille Mary - Etamine du Lys : Romain Attanasio/Aurélien Ducroz
Generali : Isabelle Joschke/Pierre Brasseur
Initiatives-Coeur : Tanguy de Lamotte/Samantha Davies
La Fabrique : Alan Roura/Frédéric Denis
La Mie Câline - Artipôle : Arnaud Boissières/Manuel Cousin
Malizia II : Boris Hermann/Thomas Ruyant
Newrest - Brioche Pasquier : Fabrice Amedeo/Giancarlo Pedote
SMA : Paul Meilhat/Gwénolé Gahinet
St Michel - Virbac : Jean-Pierre Dick/Yann Eliès
Vivo A Beira : Yoann Richomme/Pierre Lacaze

  • Class40 (12 m)

Aïna Enfance & Avenir : Aymeric Chappelier/ARthur Le Vaillant
Campagne de France : Halvard Mabire/Miranda Merron
Carac : Louis Duc/Alexis Loison
Colombe XL : Massimo Juris/Pietro Luciani
Eärendil : Catherine Pourre/Benoit Hochart
Enel Green Power : Andrea Fantini/Alberto Bona
Esprit Scout : Marc Dubois/Jacques-Arnaud Seyrig
Gras Savoye BERGER SIMON Obportus : Olivier Roussey/Philippe Burger
Gustave Roussy : Sylvain Pontu/Christophe Rateau
Imerys : Phil Sharp/Pablo Santurde
Le Lion d'Or : Tom Laperche/Christophe Bachmann
Mussulo 40 Team Angola Cables : Leonardo Chicourel/José Guilherme Caldas
Région Normandie Junior Senior by Evermex : Olivier Cardin/Cédric Château
TeamWork : Bertrand Delesne/Justine Mettraux
V ans B : Maxime Sorel/Antoine Carpentier

NB : A noter que le bateau "Oman Sail" de Sidney Gavignet et Fahad Al Hasni n'a pas pris le départ suite à la prolongation de la garde à vue du skipper omanais, soupçonné d'agression sexuelle.