VIDÉO - Rossi sanctionné pour un geste antisportif envers Marquez

  • A
  • A
VIDÉO - Rossi sanctionné pour un geste antisportif envers Marquez
Rossi et Marquez se sont livrés un duel homérique, dimanche, sur le circuit de Sepang, en Malaisie.@ Manan VATSYAYA/AFP
Partagez sur :

LUTTE ACHARNÉE - Le pilote italien partira de la dernière position lors du dernier Grand Prix de la saison, le 8 novembre prochain.

La lutte pour le titre mondial entre les deux pilotes Yamaha, l'Italien Valentino Rossi et l'Espagnol Jorge Lorenzo, a pris une drôle de tournure, dimanche, lors de l'avant-dernier Grand Prix de la saison, en Malaisie. Alors qu'il bataillait pour la troisième place avec Rossi, à bonne distance du duo de tête Dani Pedrosa (1er) et Jorge Lorenzo (2e), Marc Marquez a été victime d'une chute. La direction de course a estimé que Rossi, en lice pour un septième titre dans la catégorie reine (et un dixième au total), s'était rendu coupable d'un geste antisportif à son encontre.

Et si elle lui a maintenu les 16 points de la troisième place, elle lui a infligé une pénalité qui le contraindra à partir dernier sur la grille lors du dernier Grand Prix de la saison, dans deux semaines, à Valence, en Espagne. Cette sanction est évidemment lourde de conséquence alors que Rossi ne compte plus aujourd'hui que sept points de marge sur son coéquipier et rival, Jorge Lorenzo.

Marquez chute après un contact avec Rossi :

"Je n'ai pas cherché à la faire tomber." Rossi s'est défendu d'avoir commis le moindre geste antisportif. "Quand j'ai élargi ma trajectoire et ralenti jusqu'à presque m'arrêter, je l'ai regardé en lui faisant comprendre : 'Que fais tu ?'. Seulement après, on s'est touché. Avec son avant-bras, il a heurté ma jambe et mon pied a quitté le repose-pied. Si vous regardez les images, vous pourrez voir que lorsque ma jambe s'écarte, Marquez est déjà par terre", a insisté Rossi. "Une MotoGP est lourde, ce n'est pas un coup de pied qui peut la faire tomber".

Au moment de l'incident, cela faisait déjà plusieurs tours que les deux pilotes se livraient un duel homérique, comme si l'on était dans la dernière boucle. Jeudi, Rossi avait déjà accusé Marquez de faire le jeu de son compatriote Jorge Lorenzo dans la course au titre. Et le "Docteur" d'insister : "Les images prises d'hélicoptère montrent bien que je n'ai pas cherché à le (Marquez) faire tomber, mais juste à lui faire perdre du temps." Le plan d'hélicoptère, s'il n'exonère pas totalement le pilote italien d'un comportement répréhensible, montre effectivement que ce n'est peut-être pas sa jambe gauche qui fait tomber Marquez...

Le plan d'hélicoptère permet de mieux comprendre l'incident :

"Je n'ai jamais vu ça !" Evidemment, Marquez a donné une version des faites bien différente. Il a considéré que Rossi lui avait "envoyé un coup de pied qui a atterri sur (son) levier de frein et a bloqué (sa) roue avant, (le) conduisant inévitablement au crash". "Je n'ai jamais vu ça ! Mais je veux tenter d'oublier car il est important pour l'amour de ce sport que tout ceci s'arrête ici", a ajouté le double champion du monde en titre de la catégorie. "Je repars de Sepang sans point mais heureusement sans blessure." C'est peu dire que le dernier Grand Prix de la saison, sur les terres de Lorenzo (mais aussi de Marquez), promet beaucoup...