Tout ce qu'il faut savoir sur les Jeux paralympiques en chiffres

  • A
  • A
Tout ce qu'il faut savoir sur les Jeux paralympiques en chiffres
Le symbole officiel des Jeux paralympiques de Rio 2016.@ YASUYOSHI CHIBA / AFP
Partagez sur :

Trois semaines après les Jeux olympiques, les Jeux paralympiques débutent mercredi à Rio. Europe 1 vous présente en chiffres cette édition qui s'annonce déjà inédite.

Place aux Paralympiques ! À peine trois semaines après la fin des Jeux olympiques, la flamme va de nouveau briller à Rio le 7 septembre. Pendant douze jours, la mégapole brésilienne accueillera plus de 4.300 sportifs handicapés venant de 161 nations - dont 126 Français - tous prêts à en découdre sur les terrains pour faire oublier leur handicap. À en croire les chiffres, cette édition 2016 a tout pour devenir inoubliable.

  • 1 : le nombre de pays exclus

La Russie, aussi puissante soit-elle, sera le seul pays exclu de ces Jeux paralympiques. Deuxième au classement des médailles à Londres, elle a été sanctionnée pour cause de dopage. Une première dénoncée jusqu'au sommet de l'État russe. "La décision de disqualifier nos (sportifs) paralympiques est en dehors de toute justice, morale et humanité", a ainsi déclaré Vladimir Poutine, avant d'ajouter : "je plains ceux qui ont pris cette décision parce qu'ils ne comprennent pas que c'est pour eux une véritable humiliation". Pour protester contre cette décision, une compétition parallèle a même été organisée par Moscou. Elle devrait débuter le 7 septembre, en même temps que les Paralympiques.

  • 2 : le nombre d'athlètes réfugiés

Un nageur syrien et un lanceur de disque iranien, qui ont fui leur pays en guerre, formeront la première équipe de réfugiés handicapés de l'histoire. Ibrahim Al Hussein, 27 ans, qui a perdu une jambe à la suite d'un tir de roquette en Syrie, nagera sur 50 m et 100 m nage libre. Le nageur avait porté la flamme olympique en avril dernier quand elle était de passage dans un camp de réfugiés en Grèce, son pays d'accueil. Shahrad Nasajpour, un Iranien ayant une infirmité motrice cérébrale, a demandé l'asile aux Etats-Unis et représentera cette équipe inédite au lancer de disque.

  • 3 : le nombre de sportifs valides dans la délégation française

Aux Jeux paralympiques, il y a aussi des valides. Comme en aviron par exemple, où dans la discipline du quatre barré, l'équipage est mixte avec un handicap minimal et un barreur valide, donc. Les deux autres valides de la délégation bleue sont des accompagnateurs, chargés de guider les athlètes malvoyants et non-voyants sur les tartans de Rio.

  • 22 : le nombre de sports au programme

Cette paralympiade sera l'occasion de voir deux nouveaux sports au programme : le canoë-kayak et le triathlon, qui viennent se rajouter aux 20 autres déjà en compétition à Londres. La France sera présente dans tous, sauf la boccia (comparable à la pétanque), le cécifoot, le cyclisme sur piste, le football à 7, le goalball (qui se rapproche du handball) et le volley-ball assis.

  • 45 : le nombre de médailles obtenues par la France à Londres en 2012

Arrivée seulement 16e, la délégation française avait remporté 45 médailles il y a quatre ans (8 en or, 19 en argent et 18 en bronze). Composée cette année de 126 athlètes - 42 femmes et 84 hommes âgés de 16 à 55 ans – elle s'est déjà fixé pour objectif de "faire mieux" qu'en 2012 en réintégrant le top 10 des nations. "Pour Rio, on a resserré la délégation. On a moins d'athlètes mais, on l'espère, plus de chances de médailles", confie Emmanuelle Assmann, présidente du Comité paralympique et sportif français (CPSF). Une chose est sûre, la Chine devrait encore écraser la compétition, elle qui avait obtenu 231 médailles, dont 95 d'or à Londres !

  • 100 : le nombre d'heures de direct à la télévision française

Au total, France 2 et France 4 retransmettront 100 heures de compétition en direct, à raison de neuf heures par jour, entre 19h et 4h du matin. Si vous désirez ne pas perdre une miette des épreuves, le site des Jeux paralympiques proposera de suivre l'intégralité des compétitions en direct et en haute définition.

  • 161 : le nombre de nations représentées

Par comparaison, seulement 160 pays étaient représentés à Londres. Il s'agit là d'un nouveau record, qui reste néanmoins encore éloigné des Jeux olympiques, auxquels 204 nations participaient cet été.

  • 528 : le nombre de médailles d'or à distribuer

2.642 médailles seront distribuées au total, dont 528 en or (226 pour les femmes, 38 mixtes et 264 pour les hommes). Toutes auront un dispositif en acier qui émettra des sons décroissants de l'or au bronze, pour que les malvoyants puissent les reconnaître, et porteront l'inscription "Rio 2016 Paralympic Games" en braille.

PicMonkey Collage

  • 50.000 euros : la somme que touchera un médaillé d'or français

En cas de sacre paralympique, les sportifs français toucheront chacun 50.000 euros, contre 20.000 euros pour une médaille d'argent et 13.000 euros pour le bronze, soit exactement le même montant que pour les athlètes valides.

  • 2,4 millions : le nombre de places en vente pour assister aux compétitions

Qu'on se le dise, le Brésil ne s'est pas franchement passionné pour ses JO et l'engouement ne s'annonce pas non plus au rendez-vous pour les Paralympiques. Vendredi, 1,4 million de tickets avaient été vendus sur un total de 2,5 millions, un chiffre en "nette progression", a indiqué le Comité international paralympique (IPC). Mais ces ventes restent faibles malgré tout et leurs recettes n'ont pas permis de combler le déficit engendré par les Jeux olympiques.

Le manque d'argent menaçant la participation des pays les plus pauvres, la ville de Rio a offert de débourser 150 millions de réais (42,4 millions d'euros) et le gouvernement brésilien a proposé 100 millions de réais (27,4 millions d'euros) supplémentaires via des parrainages d'entreprises publiques. Des sommes conséquentes mais insuffisantes pour le président du comité organisateur qui a dénoncé une "situation inédite" et annoncé des coupes budgétaires. Les cérémonies d'ouverture et de clôture promettent déjà d'être plus modestes. Sur les terrains, au moins, le spectacle devrait être au rendez-vous.