Tournoi des Six Nations : les Bleus s'offrent l'Angleterre au Stade de France

  • A
  • A
Tournoi des Six Nations : les Bleus s'offrent l'Angleterre au Stade de France
Le duel a été intense, samedi, entre les Anglais et les Bleus, ici Yacouba Diawara.@ Thomas SAMSON / AFP
Partagez sur :

Deux semaines après sa victoire sur l'Italie, le XV de France a enchaîné avec une deuxième victoire consécutive, cette fois face à l'Angleterre (22-16).

Le XV de France est-il guéri ? La question peut se poser alors que les hommes de Jacques Brunel, vainqueurs le 23 février dernier face à l'Italie, ont aligné samedi un deuxième succès de suite dans le Tournoi des Six Nations, un succès autrement plus probant, car obtenu cette fois aux dépens du grand rival, l'Angleterre, au Stade de France (22-16). La dernière victoire des Bleus face aux Anglais dans le Tournoi remontait au 1er février 2014 (26-24). Là encore, le suspense a été entier jusqu'au bout, le XV de la Rose ayant eu deux munitions au-delà de la 80e minute du temps réglementaire pour passer devant. Sans succès.

Essai de pénalité. Après une première période où les buteurs des deux équipes, Maxime Machenaud et Owen Farrell, se sont rendu coup pour coup (9-9 à la pause), le XV de France a fait la différence au début de la deuxième période. Au bord de la ligne et au moment d'aplatir dans l'en-but, Benjamin Fall a été victime d'une "cravate" de l'arrière anglaus Anthony Watson. L'arbitre a alors pris la seule décision qui s'imposait en adressant un carton jaune au joueur anglais et en accordant un essai de pénalité aux Bleus (16-9, 49e).

En supériorité numérique, les Français ont alors posé la main sur le match, Machenaud réussissant une nouvelle pénalité peu après l'heure de jeu (19-9, 63e). Incorrigibles, les Bleus allaient pourtant laisser revenir les Anglais dans le match, Jonny May concluant un beau mouvement collectif (19-14, 74e). Dans la foulée, Lionel Beauxis redonnait de l'air aux Bleus (22-16, 78e), avant un final à couper le souffle, avec deux opportunités anglaises, dont l'une offerte par Beauxis, qui n'a pas réussi à trouver la touche au pied alors que l'horloge avait déjà dépassé les 80 minutes ! Mais, sur un dernier effort défensif, et un ultime en-avant anglais, les Tricolores ont réussi à s'en sortir.

"Elle fait mal mais elle fait du bien quand même", a convenu au micro de France Télévisions le capitaine des Bleus, Guilhem Guirado, visiblement marqué par les dernières semaines, où la sortie nocturne de plusieurs membres du groupe ont défrayé la crhonique après la défaite en Écosse. "On aime bien se faire peur, on a beaucoup été critiqué, on fait le dos rond, on travaille dur. Peut-être qu'il y en a certains qui ne nous voyaient pas gagner ce soir (samedi soir). Il y a forcément beaucoup d'émotion car c'est vraiment bon de battre les Anglais." Très actif, l'ailier clermontois Rémi Grosso a convenu que c'était un "très grand moment" pour les Bleus, qui achèveront leur Tournoi samedi prochain, au pays de Galles. Avec une troisième victoire ?

L'Irlande sacrée. L'issue de la compétition, elle, est déjà connue puisque cette défaite de l'Angleterre, la deuxième dans ce Tournoi 2018 après celle concédée il y a deux semaines en Écosse, fait les affaires de l'Irlande, vainqueur plus tôt dans l'après-midi de cette même Écosse. Le XV du Trèfle, désormais assuré de la victoire dans le Tournoi, visera désormais le Grand Chelem… en Angleterre.