Fifa : pour Thiriez, Platini est "l'homme de la situation"

  • A
  • A
Partagez sur :

FIFA - Frédéric Thiriez, le président de la LFP, a plaidé la cause de Michel Platini pour prendre la tête de la fédération internationale de football, au lendemain de la démission de Sepp Blatter.

INTERVIEW

Après la démission de Sepp Blatter de la présidence de la Fifa, mardi soir, la course à sa succession est d'ores et déjà engagée. Michel Platini, le président de l'UEFA, fait parti des favoris des bookmakers pour succéder au Suisse. Un avis partagé par Frédéric Thiriez, le président de la Ligue de football professionnel, invité mercredi matin sur Europe 1. "C'est évidemment l'homme de la situation", a assuré Frédéric Thiriez.

"Un homme intègre". "C'est un joueur immense, qui a donné du bonheur à des millions de gens. Ensuite c'est un homme intègre, et il a démontré comme dirigeant de l'UEFA des capacités d'innovation remarquables", met en avant le président de la LFP. L'homme à la moustache est rejoint sur ce point par Alain Giresse, l'ancien milieu de terrain des Bleus et coéquipier de Platini. "Il est habité par l'envie de préserver le football, de la dynamiser. Qu'il aille à la Fifa, c'est inéluctable", ajoute Alain Giresse.

"Il est animé par une seule chose : l'amour du foot". Si l'ancienne star de la Juventus Turin compte de nombreux partisans, des voix critiques s'élèvent pour souligner la proximité qui liait Blatter et Platini pendant de longues années. Le président de l'UEFA a en effet longtemps cotoyé le Suisse dans les instances du football mondial, avant de prendre ses distances avec lui jusqu'à à appeler à sa démission, la semaine dernière. "Il a été dans le système, oui. Mais c'est un homme qui est animé d'une seule chose : l'amour du football", défend Frédéric Thiriez. Le successeur de Sepp Blatter sera désigné lors d'un congrès extraordinaire, entre décembre 2015 et mars 2016.