Insultes à Wawrinka : 12.500 dollars d'amende pour Kyrgios

  • A
  • A
Insultes à Wawrinka : 12.500 dollars d'amende pour Kyrgios
Vainqueur sur le terrain, Nick Kyrgios a sans doute beaucoup perdu en terme d'image. @ Minas Panagiotakis / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

TENNIS - Le jeune joueur australien a provoqué le Suisse en plein match, mercredi. Une attitude aussitôt dénoncée par l’ensemble du monde du tennis. Le joueur a écopé d'une amende. 

L'ATP a décidé d’infliger une amende de 10.000$ à l'Australien Nick Kyrgios après ses propos insultants à l'égard de Stan Wawrinka Le jeune joueur a provoqué Wawrinka en plein match, mercredi lors du deuxième tour des Masters 1000 de Montréal. "Kokkinakis (un autre joueur de tennis australien, ndlr) a b… avec ta copine, désolé de te le dire mec", a-t-il lâché, sans que le Suisse ne l’entende. La scène, captée par des micros au bord du terrain, a rapidement déclenché un torrent de réactions indignées. 


Après avoir revu la vidéo de la partie, l'Association a par ailleurs imposé une seconde amende, de 2.500 dollars, en raison d'un "commentaire" contraire à l'esprit sportif adressé par Kyrgios à un ramasseur de balles.


"Tellement décevant de voir un collègue être si irrespectueux". Stanislas Wawrinka, qui a abandonné dans le troisième set pour une blessure au dos (6-7, 6-3, 4-0 pour Kyrgios), n’a été mis au courant qu’après la fin de la partie. Le récent vainqueur de Roland Garros a déploré le comportement de son adversaire dans une série de tweets, jeudi matin. "Tellement décevant de voir un collègue être si irrespectueux, d'une façon que je n'aurais jamais pu imaginer. Je ne dirais pas ça à mon pire ennemi. Cette conduite n’est pas seulement inacceptable, mais aussi incroyable. Ce genre de comportement n’a pas sa place sur et en dehors des courts", a-t-il écrit.



Les excuses de Kyrgios. Nick Kyrgios, interrogé sur ses propos après le match, n’a cependant pas présenté immédiatement ses excuses, rapporte L’Equipe. "On a eu un échange dans le feu de l’action, c’est juste sorti comme ça. Je pensais que j’avais masqué ce que je disais mais c’est arrivé", a déclaré le 41e joueur mondial. Le quotidien sportif précise que les deux joueurs se sont tout de même expliqué dans les vestiaires. "Il a essayé de m’éviter mais je l’ai chopé. Ce qu’on s’est dit restera dans les vestiaires mais il y a des choses qu’on ne peut pas dire", a raconté le Suisse.

Finalement éliminé jeudi du tournoi canadien par l'Américain John Isner, 7-5, 6-3, Kygrios est revenu sur son explication avec Wawrinka. "Je lui ai dit que j'étais désolé. Il était visiblement en colère", a-t-il raconté, nonchalant. "J'espère qu'on pourra mettre ça derrière nous."

Condamnations du monde du tennis. Stanislas Wawrinka a aussitôt reçu le soutien de plusieurs figures du tennis. Son entraîneur, l’ancien joueur Magnus Norman, a condamné l’attitude de Kyrgios sur Twitter. "C’était très bas Nick Kyrgios. J’espère que ton entourage va t’apprendre une ou deux choses sur la vie ce soir. Très nul", a écrit le Suédois. Victoria Azarenka, 21e joueuse mondiale, lui a emboîté le pas. "Il faut respecter son adversaire. Tout le monde doit le faire, tout le temps", a tweeté la gagnante de deux Open d’Australie en 2012 et 2013.