Roland-Garros : 24 Français dans la jungle des qualifications

  • A
  • A
Roland-Garros : 24 Français dans la jungle des qualifications
Pierre-Hugues Herbert a décroché mardi son ticket pour le deuxième tour des qualifications.@ Patrick KOVARIK/AFP
Partagez sur :

TICKET - Ils sont 224 joueurs et joueuses à se disputer les 28 tickets pour le grand tableau de Roland-Garros.

Vous le ne savez peut-être pas mais le tournoi de Roland-Garros a déjà démarré. Les qualifications du deuxième Grand Chelem de l'année ont en effet débuté mardi porte d'Auteuil. Jusqu'à vendredi, 128 joueurs et 96 joueuses vont se disputer les 16 tickets chez les hommes et les 12 tickets chez les femmes pour intégrer le prestigieux tableau final, garantie d'une exposition médiatique importante mais également d'une rémunération intéressante. Les joueurs éliminés au premier tour du grand tableau touchent en effet 27.000 euros, une somme loin d'être négligeable pour des tennismen qui, parfois, galèrent sur le circuit. Et ça, c'est si l'aventure se termine dès le premier tour...

15 Français, 9 Françaises. Parmi les 128 joueurs qui ont débuté mardi les qualifications, 15 sont Français. On trouve de vieux routiers de l'exercice, comme Stéphane Robert (35 ans) ou David Guez (32 ans), mais également de jeunes pousses, à l'instar de Tristan Lamasine (22 ans). Il y a des plus jeunes encore, comme Corentin Moutet, 16 ans. Mais opposé à l'Allemand Michael Berrer, de 19 ans (!) son aîné, le Français n'a pas fait le poids, mardi (6-2, 6-2).

Il quittera quand même le 16e arrondissement de Paris avec 3.000 euros, la somme réservée aux joueurs éliminés dès le début des qualifications. Pour ceux qui ont franchi victorieusement le premier tour mardi, il reste encore deux matches pour rejoindre le grand tableau, des rencontres disputées au meilleur des trois manches, à la différence du tableau final, où les matches, comme dans les autres tournois du Grand Chelem, se disputent au meilleur des cinq.

Rezaï de retour. Le règlement est le même chez les femmes, et les primes itou, puisque, depuis quelques années, les grilles des récompenses financières sont les mêmes. A partir de mercredi, neuf Françaises vont elles aussi lutter pour le précieux sésame, parmi lesquelles des noms connus, comme Stéphanie Foretz et surtout Aravane Rezaï. La Française, qui fut un temps 15e mondiale (en octobre 2010), effectue son retour à la compétition après 15 mois loin du circuit WTA. La Stéphanoise, tombée dans les limbes du classement (elle est désormais 866e mondiale !) et qui bénéficie d'une invitation, sera opposée dans un premier tour 100% tricolore à Julie Coin.

Tous ces joueurs et joueuses ont comme objectif de s'inviter en "deuxième" semaine de Roland-Garros - qui commence dimanche - et rêvent, pourquoi pas, de marcher sur les traces du Belge Filip Dewulf, seul joueur issu des qualifications à avoir jamais atteint le dernier carré du tournoi, en 1997.

>> Que deviennent les 60.000 balles utilisées pendant le tournoi ? La réponse en vidéo :