Riner se dit "victime" de la polémique sur son salaire

  • A
  • A
Partagez sur :

Le judoka multimédaillé ne comprend pas la polémique qui entoure son salaire au sein de son club de Levallois.

INTERVIEW

"Je suis une victime". Teddy Riner n'apprécie pas la polémique dans laquelle il est englué. Le judoka touche 24.000 euros mensuels de son club de Levallois. Une somme qui, sur le papier, n'a rien d'astronomique pour un champion d'un tel acabit. Sauf que le club est financé à 60% par l'argent public des subventions de la municipalité des Hauts-de-Seine dirigée par Patrick Balkany, fondateur du Club. Teddy Riner s'est expliqué sur cette polémique, mardi matin, sur Europe 1.

"Je suis ambassadeur de la ville depuis 2009". "Je suis un peu touché, un peu peiné d'être au cœur de cette polémique. J'ai toujours été au Levallois Sporting Club (LSC). Je suis ambassadeur de la ville depuis 2009. Je combats sous les couleurs du LSC depuis très longtemps et on a gagné de nombreux titres. Quand je suis arrivé, cela faisait 14 ans qu'on n'avait pas gagné la Coupe d'Europe… Donc je ne comprends pas trop", a expliqué le champion, visiblement peiné par ce qui se dit sur lui depuis la révélation de cette affaire.

Et selon Libération, après avoir consulté le rapport des magistrats, le salaire du judoka qui, en plus, combat très peu sous ses couleurs, a contribué à "la détérioration financière du LSC entre 2008 et 2013". "Je n'ai pas volé cet argent, on me l'a donné, on est venu me chercher. Je suis toujours bien à Levallois. Je fais partie des dommages collatéraux de cette polémique", a affirmé le champion, actuellement en pleine préparation des Jeux olympiques.

>> L'intégralité de l'entretien en vidéo :


Riner : "Avoir les JO en France, ça fédère tout...par Europe1fr