Ligue 1 : le sacre du PSG en cinq dates

  • A
  • A
Ligue 1 : le sacre du PSG en cinq dates
David Luiz@ PASCAL GUYOT / AFP
Partagez sur :

PARCOURS - VIDEO - Le PSG, sacré une troisième fois d'affilée samedi, s'est appuyé sur plusieurs matches clés.

Le PSG, qui a décroché samedi soir son troisième titre de champion de France consécutif, n'a pas eu une saison très facile. Il a dû se relever après certaines défaites étonnantes et s'arracher pour venir à bout de sérieux concurrents, de l'OL à l'OM en passant par Saint-Etienne. Europe 1 revient sur ses cinq matches qui ont défini les contours de la saison parisienne.

Guingamp-PSG, 14 décembre, 18e journée, 1-0. La défaite. Quatre jours après son premier revers de la saison, face au FC Barcelone (le premier des trois infligés par les Blaugrana cette année), le PSG concède sur la pelouse de Guingamp sa première défaite de la saison sur le plan domestique. En début de match, Edinson Cavani trouve la barre de Jonas Lössl, tandis que Zlatan Ibrahimovic, en fin de match, trouve ses gants. Le président du club, Nasser Al-Khelaïfi, l'a mauvaise. L'entraîneur, Laurent Blanc, s'en sort étonnamment renforcé et met les choses au point avec certains joueurs. Cela finira par porter ses fruits.

Saint-Etienne-PSG, 25 janvier, 22e journée, 0-1. Le bis repetita. Battu à Bastia au début du mois, le PSG a remis la machine en route en s'imposant 1-0 à Saint-Etienne, en quarts de finale de la Coupe de la Ligue. Douze jours plus tard, Paris revient dans le Chaudron et l'emporte une nouvelle fois 1-0 grâce à Ibrahimovic, buteur sur penalty. Ce succès, obtenu à l'issue d'un match décevant, lui permet de distancer son adversaire du soir de quatre longueurs et de rester dans les roues de l'OL et de l'OM.

Ibrahimovic trompe Ruffier sur penalty :

Lyon-PSG, 8 février, 24e journée, 1-1. Le penalty. Le PSG bute sur le gardien de l'OL, Anthony Lopes, qui multiplie les parades décisives. Menée 1-0, l'équipe de Laurent Blanc obtient un penalty à la 66e minute après une faute de Lindsey Rose sur Marco Verratti. Ibrahimovic s'élance mais Lopes est encore à la parade. L’arbitre demande alors à ce que le penalty soit retiré, des joueurs de l'OL étant entrés dans la surface avant qu'Ibra ne touche le ballon. Le Suédois saisit sa deuxième chance et égalise. Le score en reste là et le PSG reste à deux points de son adversaire du soir. Au lieu de se retrouver à cinq...

Ibrahimovic rate puis réussit son penalty :

Marseille-PSG, 5 avril, 31e journée, 2-3. La réaction. Ebranlé par les coups de boutoir de l'OM de Bielsa et de Gignac, auteur de deux buts, le PSG réagit à l'envie et retourne le cours des choses en début de deuxième période dans un Vélodrome pourtant bouillant comme jamais. Le PSG, vainqueur 3-2 grâce à deux buts en deux minutes, écarte l'OM de la course au titre et conserve son précieux point d'avance sur l'OL, qui avait fait le travail à Guingamp la veille (3-1).

Le PSG résiste à un volcan :

PSG-Lille, 25 avril, 34e journée, 6-1. La démonstration. Le mardi, le PSG dit adieu à son rêve européen après une nouvelle défaite contre le Barça, en quarts de finale retour de la Ligue des champions. Le samedi, par un bel après-midi de printemps, les Rouge et Bleu atomisent un Losc réduit au rang de victime expiatoire. Comme un symbole, les duettistes Ezequiel Lavezzi (3) et Edinson Cavani (2e), tancés tout au long de la saison pour leur manque de réalisme, inscrivent cinq des six buts parisiens. L'OL, vainqueur le lendemain à Reims, reste à trois points mais ne reviendra pas....