Pour y voir clair sur l’Euro de handball

  • A
  • A
Pour y voir clair sur l’Euro de handball
Les frères Karabatic, Nikola et Luka, seront parmi les cadres de l'équipe de France, favorite à l'Euro de handball, à partir de vendredi en Pologne. @ AFP PHOTO / REMY GABALDA
Partagez sur :

Format de compétition (alambiqué), retransmissions télévisées, enjeux sportifs… Europe1.fr vous dit tout sur le championnat d’Europe de handball, qui débute vendredi en Pologne.

Comme avant chaque grande compétition internationale de handball, un favori se dégage : la France. Tenante du titre des trophées européen, mondial et olympique, l’équipe de Claude Onesta va tenter à partir de vendredi en Pologne de conserver sa mainmise sur le hand continental. Ses principaux concurrents seront, comme souvent, le Danemark, l’Espagne ou encore la Croatie. Il faudra, aussi, se sortir d’une formule de compétition pour le moins alambiquée. Présentation.

  • Deux phases de poule avant les demi-finales

Seize équipes participent à cet euro polonais. Elles ont été réparties dans quatre poules de quatre. Elles disputeront donc chacune trois matches. Avant, pour les meilleures d’entre elles, de disputer des matches à élimination directe ? C’eut été trop simple. Pour corser les choses –et sans doute aussi pour augmenter le nombre de rencontres et dans le même temps les revenus de la billetterie et des retransmissions télé -, l’EHF, organisatrice de la compétition, a imaginé une deuxième phase de poule.

Attention, il faut bien suivre. A l’issue du Tour préliminaire, les trois premières équipes de chaque groupe sont qualifiées pour cette seconde phase, qui comprendra deux poules de six équipes. A ce stade, les pointsn de la première phase sont conservés, sauf ceux acquis contre l’équipe éliminée lors du tour préliminaire. Par ailleurs, les équipes qualifiées n’affronteront pas un adversaire déjà rencontré lors de la première phase. Par exemple, la France, qui se trouve dans le groupe A avec la Pologne et la Serbie, n’affrontera, si elle est qualifiée, que les trois équipes du groupe B (Croatie, Islande, Biélorussie, Norvège) qui auront passé le Tour préliminaire. Vous avez dit compliqué ?

A l’issue de ce Tour principal, les deux premières équipes de chaque groupe seront qualifiées pour les demi-finales, prévues le 29 janvier à l’Arena Krakow de Cracovie. La finale, avec, espérons-le, les Bleus, est programmée le 31 janvier, toujours à Cracovie.

  • A la télé : BeIN Sport… avant France Télévisions ?

Pour suivre les retransmissions des matches de l’euro de handball, les fans n’auront pas d’autre choix que de s’abonner à BeIN Sport, qui a acquis les droits de la compétition et retransmet toutes les rencontres. Le calendrier du Tour principal sera dévoilé ensuite, en fonction des résultats de la première phase.

Le programme des Bleus lors du Tour préliminaire :

Vendredi 15 janvier, 18 heures : France-Macédoine (BeIN Sports 3)
Dimanche 17 janvier, 18h15 : France-Serbie (BeIN Sports 2)
Mardi 19 janvier, 20h30 : France-Pologne (BeIN Sports 1)

Si d’aventure la France parvenait jusqu’en demi-finales, elle devrait bénéficier d’une couverture élargie, avec une diffusion en clair. C’est même une obligation légale. Un décret datant du 22 décembre 2004 fait en effet obligation à tout opérateur ayant acquis les droits d’une compétition donnant lieu à un événement d’importance majeure (la finale d’un Eurto de handball, si la France y participe, en fait partie), de ne pas faire "obstacle à la retransmission de cet événement par un service de télévision à accès libre, laquelle doit alors être intégrale et assurée en direct". Par ailleurs ledit opérateur doit céder la rencontre à un prix "équitable, raisonnable et non discriminatoire". D’ordinaire, en ce qui concerne les sports collectifs (hors football) et dès les demi-finales, c’est France Télévisions qui s’y colle.

  • Rio 2016 dans le viseur

Outre de désigner le futur champion d’Europe, l’Euro aura aussi comme enjeu la qualification pour les Jeux Olympiques de 2016. Le vainqueur de la compétition validera en effet son billet pour Rio. Si c’est la France, déjà qualifiée en sa qualité de championne du monde 2015, c’est le finaliste qui partira directement au Brésil. Par ailleurs, deux autres équipes gagneront le droit de disputer un tournoi de qualification olympique. Il s’agira des mieux classées hormis le champion d’Europe (ou le finaliste, donc), mais aussi la Pologne, l’Espagne, le Danemark, la Croatie, l’Allemagne et la Slovénie, qui ont déjà gagné ce droit lors du dernier Mondial. En clair, une nation qui se classerait 9e, voire 10e de l’Euro polonais pourrait, en fonction des résultats, conserver toutes ses chances de se qualifier pour les JO. Décidément, rien n’est simple sur la planète handball.