Philippe Croizon : "Je réalise mes rêves et je montre que c'est possible"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Philippe Croizon athlète amputé des quatre membres, invité mardi sur Europe 1, est revenu sur son premier Dakar, "un objectif", "un rêve" devenu réalité.

INTERVIEW

Philippe Croizon n'a pas de limite. L'athlète amputé des quatre membres, qui avait déjà traversé la Manche à la nage en 2010, a terminé dimanche son premier rallye Dakar. "J'ai des rêves, je mets tout en action pour les réaliser et je montre que c'est possible", commente le sportif mardi sur Europe 1. "Le handicap dans l'esprit collectif c'est Cosette et les Thénardier. Il faut changer cette image. Il faut faire évoluer l'image du handicap".

"Des souvenirs extraordinaires". Le pilote débutant, qui a terminé à la 49e place, aura mis douze jours pour parcourir les 8.800 km de course, entre Asuncion au Paraguay et Buenos Aires en Argentine. "Ce sont aussi des souvenirs extraordinaires et notamment la Bolivie, une fête permanente", confie-t-il.

"Aller jusqu'au bout". "Je garde aussi la difficulté, la souffrance au début. La deuxième étape a été très compliquée, ça a été des pannes à répétition tous les jours", se souvient Philippe Croizon qui n'a pas songé pour autant à arrêter la course. "A partir du moment où des gens vous accordent leur confiance, vous ne pouvez plus les décevoir, il faut aller au bout de l'objectif et atteindre son rêve".