Nouvelle-Zélande-France : "on a été atomisé"

  • A
  • A
Nouvelle-Zélande-France : "on a été atomisé"
Les joueurs français étaient tête basse après la cinglante défaite contre les Néo-Zélandais. @ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

L'AVIS DU CONSULTANT - Pour notre consultant Eric Blanc, le rugby français doit opérer sa révolution après l'humiliation encaissée contre les All Blacks, en quarts de finale du Mondial. 

Le rugby français est sous le choc après la grosse correction subie samedi soir contre la Nouvelle-Zélande en quarts de finale de la Coupe du Monde (13-62). Pour notre consultant Eric Blanc, le XV de France "a été atomisé, avalé, digéré. Ca doit être très dur, mais il n'y a pas de regrets. Il vaut vite passer à autre chose". La France est tout simplement tombée contre beaucoup plus fort, analyse notre consultant. "Ces All Blacks sont vraiment trop forts. On a pas vu la cime de la montagne néo-zélandaise."

"On repart d'une feuille blanche". Cette défaite cinglante clôt le mandat chaotique de Philippe Saint-André. En effet, le sélectionneur laisse sa place à Guy Novés, son successeur. Eric Blanc espère que le nouveau coach français saura repartir de zéro. "On repart d'une feuille blanche. Il y aura un nouveau staff, avec des nouveaux joueurs", espère-t-il.

"Il faut faire le Grenelle du rugby". Mais pour notre consultant, cette défaite va bien au-delà de la seule équipe de France. "Il faut faire le Grenelle du rugby, ça vaut bien au delà de match. La fédération et les autres acteurs doivent se mettre autour d'une table. On a les fesses rouges", conclut Eric Blanc.