Neymar revient sur sa Coupe du monde : "je pense que les critiques ont été exagérées"

  • A
  • A
Neymar revient sur sa Coupe du monde : "je pense que les critiques ont été exagérées"
Neymar a été vivement critiqué pour sa propension à tomber après chaque contact pendant la Coupe du monde (photo d'archives). @ SAEED KHAN / AFP
Partagez sur :

L'attaquant star du PSG est revenu samedi auprès de l'AFP sur les critiques concernant sa propension à tomber à chaque contact, mais aussi sur l'échec de son équipe face à la Belgique, affirmant qu'il ne voulait "plus voir de ballon" après la Coupe du monde. 

"Je ne voulais plus voir de ballon devant moi, je ne voulais plus voir de foot" après la désillusion du Brésil au Mondial 2018, a affirmé samedi la star brésilienne du PSG Neymar dans un entretien exclusif à l'AFP. "J'ai eu mes moments de deuil et de tristesse. Mais la tristesse ne peut pas durer pour toujours, j'ai mon fils, ma famille, mes amis, ils ne veulent pas me voir triste. Et j'ai bien plus de raisons d'être heureux que d'être triste", a-t-il expliqué. 

Buffon, "une légende". Le joueur le plus cher de l'histoire (222 M EUR), qui s'est exprimé au siège de l'Institut qui porte son nom à Praia Grande, ville près de Sao Paulo où il a grandi, en marge du tournoi Red Bull Neymar Jr's Five, était souriant, vêtu d'un simple débardeur bleu, son fils Davi Lucca, de six ans, sur les genoux. Le N.10 du Paris SG, qui a annoncé jeudi qu'il restait au club parisien, a également affirmé "attendre beaucoup" de la saison prochaine. "Nous avons reçu une légende du foot (Buffon) qui apporte toute son expérience et va certainement beaucoup nous aider cette saison", a-t-il déclaré.

"Spéculations" sur un transfert. Au sujet des rumeurs de transfert au Real Madrid, il a affirmé qu'il s'agissait de "spéculations de la presse". Fortement critiqué pour sa propension à tomber à chaque contact, Neymar a argumenté qu'il n'était "pas allé au Mondial pour subir des fautes". "Je pense que les critiques ont été exagérées, mais je suis habitué, je suis un grand garçon, je sais gérer ce genre de chose. (...) Je ne peux pas être arbitre et jouer en même temps, si je pouvais, ce serait plus simple", a-t-il plaisanté.