Neymar accusé d'évasion fiscale par le parquet brésilien

  • A
  • A
Neymar accusé d'évasion fiscale par le parquet brésilien
Neymar était entendu mardi par la justice espagnole
Partagez sur :

Entendu mardi par la justice espagnole, l'attaquant star du FC Barcelone est également mis en cause dans son pays.

Sur les terrains, Neymar est le roi du Brésil. Devant la justice, c'est plus compliqué. Mardi, le parquet brésilien a prononcé la mise en accusation de l'attaquant star du FC Barcelone pour évasion fiscale. Son père et les dirigeants du Barça Josep Maria Bartomeu (actuel président) et Sandro Rosell (ex-président) sont également concernés par la procédure menée à Santos, où Neymar a révélé ses talents de footballeur surdoué.

"Les fraudes ont été opérées sur des contrats relatifs au droit à l'image de Neymar lorsqu'il jouait pour Santos, à partir de 2006, et lors de son transfert vers le FC Barcelone, dont les négociations ont débuté en 2011", explique le parquet dans un communiqué.

Entendu par la justice espagnole. Quelques heures plus tôt, c'est devant la justice espagnole que Neymar devait présenter des comptes. Le Brésilien a été entendu mardi par le juge d'instruction en charge de l'enquête sur les irrégularités ayant entaché son transfert au Barça, objet d'un feuilleton judiciaire depuis plus d'un an. Le Brésilien est arrivé à l'Audience nationale de Madrid, juridiction spécialisée notamment dans les affaires financières, vers 17h. Il y a été entendu en qualité de mis en examen pour "corruption entre particuliers" et "escroquerie", selon une source judiciaire.

Vêtu d'un jean, une veste noire et une chemise blanche, il a semblé détendu, signant même un autographe devant une cohue de photographes avant de lever le pouce pour assurer que tout allait bien. Il a quitté une heure et demie plus tard le bâtiment sans faire de déclarations mais en multipliant les selfies avec de jeunes supporteurs