Super Bowl : Peyton Manning, une icône américaine

  • A
  • A
Super Bowl : Peyton Manning, une icône américaine
@ MAXPPP
Partagez sur :

NFL - Le quarterback des Denver Broncos va disputer dimanche son troisième Super Bowl.

Dimanche, les Denver Broncos affrontent les Seattle Seahawks au MetLife Stadium, dans le New Jersey, pour la 48e édition du Super Bowl, la finale du championnat de football américain. Tous les yeux seront rivés sur le quarterback de la franchise du Colorado, Peyton Manning, qui disputera son troisième "Big game". Le natif de La Nouvelle-Orléans, 37 ans, incarne le foot US autant que certains traits de la mythologie américaine.

Les frères Manning (930x620)

© REUTERS

La famille. Chez les Manning, on est quarterbacks de père en fils. Archie Manning, le père, aujourd'hui âgé de 64 ans, a été l'un des quarterbacks vedettes des New Orleans Saints, dans les années 1970. Eli, le frère cadet, 33 ans, occupe le même poste aux New York Giants, avec lesquels il a remporté deux Super Bowl, en 2008 et 2012. sa première bague de champion, Eli l'a d'ailleurs décrochée un an après... son frère, auquel il a succédé au palmarès de meilleur joueur (MVP) de la finale. Même s'il ne se sont jamais (ou pas encore) affrontés lors du Super Bowl, les deux frères se sont retrouvés face-à-face à trois reprises, pour ce que les médias américains s'étaient empressés de surnommer le "Manning Bowl". A chaque fois, Peyton avait pris le dessus sur son jeune frère.

Les Colts remportent le Super Bowl 2007 :

Manning avec les Colts (930x620)

© REUTERS

La gloire. Avec les Colts, Peyton Manning a tout connu : drafté en 1998 en première position, il fut titulaire dès sa première saison. Il ne quittera plus ce poste. Au sens propre. Jusqu'au début de saison 2011, il dispute tous les matches de la franchise : 208 de rang en saison régulière, 227 en comptant les play-offs. Dans le même temps, il collectionne les trophées : 8 titres de division, 2 titres de conférence et un Super Bowl, décroché en 2007, face aux Chicago Bears (29-17). A l'issue de la saison 2009, il est nommé MVP pour la quatrième fois, une première dans l'histoire. Il efface Brett Favre (3 trophées de MVP) et laisse loin derrière lui Joe Montana (2) ou Steve Young (2). Fort d’une saison incroyable, conclue par 55 touchdowns, Manning devrait en remporter un cinquième cette année. A 37 ans, il continue, sous un nouvel uniforme, à affoler les statistiques : il possède aujourd'hui 55 records !

Manning signe 55 touchdowns en 2013 :

La publicité. Forcément, une telle histoire, familiale et sportive, ne pouvait qu'attirer l'intérêt des sponsors : MasterCard, Buick, Gatorade ou Oreo ont ainsi utilisé le visage du quarterback. L'an dernier, l'aîné des Manning, perruque sur la tête, s'est même permis une petite fantaisie en rappant aux côtés de son père et son frère.

Les Manning dans un clip parodique pour DirectTV :

La dévotion. Chez les Manning, le football est une religion. Et Peyton en a été rapidement son fidèle le plus zélé. Adolescent, il apprenait déjà toutes les stratégies de jeu. Devenu professionnel, il travaille son jeu constamment, notamment lors de l'intersaison, qui s'étale de février à septembre. Il regarde et regarde encore ses matches, analyse sa marge de progression. C'est certain : Manning n'est pas ce qu'on appelle un marrant. Mais il assume son côté ascète, comme il assume son penchant républicain. En 2004, le 19e sportif le mieux rémunéré au monde (30 millions de dollars, soit 22 millions d'euros) avait contribué à hauteur de quelques milliers de dollars à la réélection de George Bush.

Manning avec les Colts (930x1240)

© REUTERS

La guérison. Au printemps 2011, Manning subit une opération au niveau du cou (sa quatrième), qui le laisse sur le flanc pour l'ensemble de la saison. Alors qu'ils viennent de lui signer un nouveau contrat mirobolant, les Colts s'en séparent. A 35 ans, on croit Manning perdu pour le football. Contre toute attente, il choisit de se lancer un nouveau défi, aux Denver Broncos, avec de nouveaux systèmes à apprivoiser et de nouveaux équipiers à approvisionner. Le miracle prend presque instantanément : les Broncos achèvent la saison avec un bilan de 13 victoires et 3 défaites, avant de s'incliner lors de la finale de division contre les Baltimore Ravens après deux prolongations.

La rédemption. La défaite de l'an dernier fournit un argument supplémentaire à ceux qui considèrent que Manning est "le plus grand quarterback de l'histoire de la saison régulière". Ce n'est pas un compliment. Dominateur tout au long de l'année, Manning n'a jamais réussi à survoler les play-offs, n'atteignant qu'à deux reprises le Super Bowl (2007 et 2010), pour une seule victoire. Il a notamment perdu à trois reprises contre son grand rival Tom Brady. Mais, cette année, en finale de la conférence américaine, Manning a pris sa revanche. Il ne lui reste plus aujourd'hui qu'à remporter une deuxième bague pour prouver qu'il s'est débarrassé de son étiquette de loser magnifique.





Manning en conférence de presse (930x620)
La fin ? "On me parle de mon héritage depuis que j'ai 25 ans, et je ne suis pas sûr que l'on puisse parler d'un héritage à 25 ans, ou même à 37", s'est amusé Peyton Manning, mardi, lors du "Media day" du Super Bowl. "Je pensais qu'on devait avoir 70 ans avant qu'on ne parle d'héritage." Peyton Manning en a assez qu'on lui parle de l'après. Et pourtant, alors qu'il va fêter ses 38 ans en mars prochain, la question de la retraite se pose forcément. "C'est le second chapitre de ma carrière et c'est un chapitre excitant", s'est-il contenté de répondre. Si la victoire est au bout, Manning pourrait pourtant être tenté de raccrocher le casque comme l'avait fait John Elway après avoir remporté le Super Bowl avec les Broncos, en 1998. Il sera alors temps de se demander s'il est le plus grand quarterback de tous les temps. Certains ont déjà la réponse.

sur le même sujet, sujet,

LEXIQUE - Super Bowl : les dix termes à connaître

L'INFO - Peyton Manning au Super Bowl

VIDEO - Il règle ses comptes face caméra

DECRYPTAGE - NFL : l'amour du maillot