Route du Rhum : Thomas Coville, le favori, abandonne

  • A
  • A
Route du Rhum : Thomas Coville, le favori, abandonne
@ MAXPPP
Partagez sur :

Thomas Coville, l'un des favoris de la Route du Rhum, a percuté un cargo lors de la première nuit de course. Il a dû abandonner.

La première nuit de la Route du Rhum, particulièrement agitée, avec plus de 30 nœuds de vent à l'anémomètre et une mer forte, a fait des dégâts... Thomas Coville, l'un des favoris de cette 10ème édition, a heurté un cargo alors qu'il avait débordé le rail de circulation des navires de commerce d'Ouessant. Un autre concurrent, François Angoulvant (monocoques 40 pieds), a chaviré et a dû être hélitreuillé. 

>> LIRE AUSSI - C'est parti pour la Route du Rhum !

Il pointait en tête dimanche. Thomas Coville, 46 ans, est sain et sauf. Mais son bateau, le maxi trimaran Sodebo Ultim' (31 m), a perdu l'avant du flotteur tribord jusqu'au bras de liaison. La coque centrale a aussi été endommagée à l'avant. 



Le bateau est arrivé lundi matin à Roscoff, dans le Finistère, sous voilure réduite, appuyé sur le flotteur bâbord.



Le skipper, troisième en 2010 de la Route du Rhum, qu'il avait remportée en monocoque en 1998, semblait pourtant bien parti : en fin de journée dimanche, peu après le départ de la course, il pointait en tête. 



Hissé sur la coque retournée de son bateau. François Angoulvant, 48 ans, a chaviré dans le nord de Perros Guirrec. Peu avant minuit, le Cross Corsen, le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage pour la zone allant du Mont Saint-Michel à la pointe de Penmarch, a reçu les signaux des deux balises de détresse de son voilier, Team Sabrosa. A 0h40, un hélicoptère a réussi à repérer le skipper, qui s'était hissé sur la coque retournée de son bateau. Sain et sauf, François Angoulvant a ensuite pu être héliporté et acheminé vers Brest pour un contrôle médical.

>> LIRE AUSSI - Route du Rhum : "essentiellement de la souffrance" pour Peyron

Avaries et abandons en série. Outre Thomas Coville, d'autres skippers ont abandonné la course : il s'agit de Nicolas Troussel, victime d'une "entorse à la cheville", et de Marc Lepesqueux, qui a perdu la quille de son bateau. En route vers Guernesey, il doit se rendre à Cherbourg.

Le skipper Loïc Fequet a de son côté cassé le flotteur tribord de son trimaran Maître Jacques et une vedette de la SNSM a appareillé pour le remorquer.



L'ancien champion olympique de perche, Jean Galfione, engagé dans la course avec un monocoque de Class40, a percuté une bouée non éclairée dans le nord de l'île de Bréhat et endommagé son navire. Sur sa page Facebook, Bertrand Delesne explique de son côté devoir se rendre à Roscoff pour réparer une "galette de trinquette", tout comme l'Italien Giancarlo Pedote, qui a lui aussi subi des problèmes à bord. Cette entame de course rappelle celle de l'édition 2002 - en moins pire -, quand seulement 3 des 18 trimarans avait réussi à rallier Pointe-à-Pitre...