Pourquoi rit-on du curling ?

  • A
  • A
Pourquoi rit-on du curling ?
@ REUTERS
Partagez sur :

CURLING - Ce sport est devenu un sujet de moquerie très fréquente.

"Le curling, c'est quoi cette pétanque sur glace ?", "ce sport, ce n'est quand même pas du curling !" ou encore "mais pourquoi ils balaient frénétiquement sur la glace ?". Pendant les Jeux Olympiques de Vancouver, les amateurs du sport raffolaient de ces "private joke". Parfait bouc-émissaire, le curling est même devenu la "risée du sport français", dixit Richard Ducroz, ancien joueur de l'équipe de France. Une discipline dont on ne parle jamais, si ce n'est pour lâcher une bonne blague.

350 licenciés en France

"Comme tu te débrouilles avec un balai sur la glace, viens passer la serpillère chez moi". Cette vanne, Richard Ducroz l'a entendue des dizaines et des dizaines de fois. Ce jeune français de 29 ans faisait partie de l'équipe de France de curling aux JO de Vancouver en 2010. "Toutes ces moqueries, c'est à cause du balai", lâche-t-il avec beaucoup d'autodérision. "Comme ce sport est peu médiatisé, personne n'en connait les difficultés, alors c'est plus simple d'en rire", renchérit Karine Caux, présidente du Curling club de Chamonix.

Curling-2
Peu médiatisé et très peu pratiqué. Avec 350 licenciés, c'est un peu la "cinquième roue du carrosse des sports de glace", pour reprendre les termes de Karine Caux. Décrété sport olympique par le CIO en 1998 aux Jeux de Nagano, ce sport vient d'Ecosse où les paysans faisaient rouler de grosses pierres sur un lac gelé au milieu du 16e siècle. Le jeu a évolué et les techniques se sont améliorées. Le principe est assez simple : un joueur lance une grosse pierre de granite, deux balayeurs orientent sa course pour essayer de la rapprocher le plus possible de la "maison", sorte de grosse cible dessinée sur la glace.

De nombreuses parodies

"Le curling, c'est un mélange un peu surnaturel", explique Bruno Cuaz qui commente ce sport depuis plus de dix ans sur Eurosport. "Entre le balai, les pierres et la glace, c'est un parfait cocktail pour les humoristes. Comme les tenues des patineurs, les cris des joueuses de curling sont devenus cultes". Juste avant les Jeux olympiques de Vancouver, les Guignols de l'Info s'étaient emparés du sujet. Dans un sketch des marionnettes de Canal +, Xavier Bertrand et Luc Chatel cirent le parquet pour le président Sarkozy.

Xavier Bertrand et Luc Chatel jouent au curling :

Dans leur 21e saison, les créateurs des Simpson ont également raillé le curling (voir ici en vidéo). Autre style et autre moquerie, celle de la marque de rasoirs Bic. Connue pour ses publicités décalées, elle a réalisé un gros buzz, l'année dernière, en parodiant le curling. Dans ce spot français vendu à l'international, un lanceur envoie un homme rasé de près. Désopilant.

Le curling à dimension humaine :

Des moqueries quasi-permanentes sur un sport méconnu. De quoi énerver les adeptes de curling et les joueurs de l'équipe de France ? Pas vraiment. L'autodérision prend souvent le dessus dans un sport où la troisième mi-temps a très bonne réputation. "Nous aussi, on en rigole", assure Karine Caux, présidente du Curling club de Chamonix avant de balancer une bonne blague : "c'est promis, un jour, on va arrêter de balayer pour s'acheter un aspirateur".

"Marre d'être pris pour des branquignols"

Le kiné de l'équipe de France de curling, Philippe Bertrand, ne goûte que très moyennement ce flot de plaisanteries. "On a même entendu dire que ce n'était pas un sport à la télé pendant les JO de Vancouver. C'est usant à la fin. Il faut arrêter de prendre les joueurs pour des branquignols". Pour défendre son sport, Philippe Bertrand note par exemple que "40 mètres passés sur la glace à balayer équivaut à un sprint de 100 m, en termes de dépense énergétique".

Curling-3

Malgré les efforts de pédagogie, les plaisanteries restent bien ancrées. Preuve ultime, si vous tapez "Curling is" sur Google, la recherche intuitive vous propose "Curling is not a sport" ou encore "Curling is stupid". Mais qu'importe, les joueurs de curling continuent d'y croire et d'interpeller leurs détracteurs : "qu'ils viennent essayer, ils se rendront bien compte que c'est un sport", lance Richard Ducroz, ancien membre des Bleus. "Si l'équipe de France ramène une médaille olympique, peut-être que les choses changeront un peu", pense de son côté Karine Caux. La France occupe actuellement la 7e place mondiale et fait bonne figure aux championnats du monde qui se déroulent en ce moment en Suisse.

Si l'Hexagone ne compte que 350 licenciés, le curling est très répandu dans d'autres pays tel que le Canada qui compte plus d'1,5 millions de pratiquants. En Suède, les joueuses de l'équipe féminine sont de véritables stars. Pour les Jeux de Turin en 2006, le groupe Hammerfall avait réalisé un clip à la sauce métal pour encourager l'équipe. Peut-être une piste pour médiatiser ce sport en France…

Un clip à la gloire du curling sudéois :