NFL : Adrian Peterson, le nouveau scandale

  • A
  • A
NFL : Adrian Peterson, le nouveau scandale
@ REUTERS
Partagez sur :

MISE À PIED - Le joueur vedette des Vikings est accusé de mauvais traitement contre son fils.

Rien ne va plus en NFL. Une semaine après la suspension de Ray Rice, accusé d'avoir frappé sa future femme dans un ascenseur, une autre star de la Ligue, le running back des Minnesota Vikings, Adrian Peterson, a elle aussi été écartée par sa franchise. Le meilleur joueur de la saison 2012 est soupçonné d'avoir infligé des mauvais traitements à son jeune fils de quatre ans. Concrètement : Peterson l'aurait frappé avec une branche d'arbre. "Adrian est un père aimant qui, en tant que parent, a décidé d'apprendre la discipline à son fils", a indiqué son avocat, dans des propos repris par le Boston Globe. "Il utilise le même type de méthode que celle qu'il a connue enfant, dans l'est du Texas."

Adrian Peterson (1280x640)

© REUTERS

Réintégré puis suspendu... Après l'avoir suspendu pour le match face aux New England Patriots le week-end dernier, les Vikings avaient réintégré Peterson dans l'équipe, lundi. Deux jours plus tard, la franchise a fait volte-face et décidé, en accord avec la NFL, de placer son joueur sur une liste d'exemption jusqu'à ce que l'affaire soit close.

>> LIRE AUSSI : NFL : suspendu pour avoir frappé sa future femme

La gestion de ce cas rappelle celui de Ray Rice, suspendu deux matches avant de l'être indéfiniment. Forcément, les circonvolutions ont été de mise au moment des explications. "Nous voulons être clairs : nous avons une position forte concernant la protection et le bien-être des enfants et nous voulons être sûrs de nous faire entendre", ont expliqué les frères Wilf, qui dirigent la franchise. "Dans le même temps, nous voulons exprimer notre soutien à Adrian et reconnaître ses sept années et plus d'engagement incroyable envers cette organisation et cette communauté." Etant donné la durée des procédures, Peterson, meilleur coureur de la NFL depuis 2007 d'un point de vue statistiques, ne devrait pas jouer de la saison, qui se termine en janvier.

Un nouveau cas de violences domestiques. Si les Vikings ont changé d'opinion en 38 heures chrono, c'est aussi parce que le cas de Peterson est devenu une affaire d'Etat outre-Atlantique. Le gouverneur du Minnesota a dit souhaiter qu'il ne rejoue pas tant que l'affaire ne serait pas close. Mais la franchise a surtout agi sous la pression publique et... financière. Nike, fournisseur de la Ligue, a immédiatement suspendu son contrat avec "AP". Quant au brasseur Anheuser-Busch, l'un des plus importants partenaires de la NFL, il a fait part de son inquiétude.

Jonathan Dwyer, joueur des Cardinals (1280x640)

© REUTERS

"Nous ne sommes pas encore satisfaits par la réponse de la NFL à ces problèmes qui sont clairement en opposition avec la culture de notre entreprise et son code moral", a insisté Anheseur-Busch. En plus des affaires Rice et Peterson, un autre joueur au CV moins prestigieux, Jonathan Dwyer (Arizona Cardinals, photo), a été arrêté mercredi après des violences domestiques commises en juillet dernier. Très discret depuis le début de ces polémiques, le patron de la Ligue, Roger Goodell, est sous pression. Il devra sortir de son silence s'il veut que le sport passe à nouveau au premier plan...