JO 2024 à Paris : Anne Hidalgo lance la course

  • A
  • A
JO 2024 à Paris : Anne Hidalgo lance la course
@ AFP
Partagez sur :

CANDIDATURE - La maire de Paris a confirmé sa volonté de lancer la candidature de la capitale française aux Jeux olympiques 2024.

Après 2012, la France va donc se lancer dans une nouvelle candidature aux Jeux olympiques. La maire de Paris Anne Hidalgo a proposé lundi aux élus parisiens "d'engager pleinement et avec responsabilité Paris en faveur d'une candidature aux jeux Olympiques et paralympiques 2024", selon un voeu de l'exécutif présenté aux maires d'arrondissement de la capitale. Ce voeu, qui peut encore être amendé par les élus, sera soumis la semaine prochaine au vote des conseils d'arrondissement, avant son adoption au Conseil de Paris des 13, 14 et 15 avril prochains.

Une "concertation exemplaire" avec les habitants. La maire de Paris, qui avait d'abord semblé réticente à une candidature de Paris aux JO, s'engage donc désormais sans ambiguïté pour cette candidature. Le vœu de l'exécutif municipal propose également aux élus de "soutenir le mouvement sportif et les athlètes comme chef de file de cette candidature" et de "participer à cet effet et jusqu'à l'été 2015 aux travaux d'approfondissement du projet au sein d'une association dédiée, présidée par Bernard Lapasset et réunissant l'Etat, la Ville de Paris et la région" Ile-de-France. Anne Hidalgo souhaite que soit mise en oeuvre une "concertation exemplaire (...) avec les habitants et la société civile et économique, du dépôt de candidature à l'éventuelle organisation des jeux", et qu'à cette fin soient mises en place "au cours des six prochains mois à Paris des réunions publiques et un site dédié à la participation des citoyens".

Les JO avant l'Exposition universelle. Dans un premier temps, Anne Hidalgo avait d'abord affiché une nette préférence pour l'Exposition universelle 2025, ne cachant pas ses réserves lorsque François Hollande s'était déclaré favorable, en novembre, à une candidature parisienne aux JO 2024. Depuis, l'édile a mis de l'eau dans son vin. "Mon cœur est plutôt sur le sport et les Jeux, j'en aurais vraiment envie", a-t-elle affirmé en février sur BFMTV, tout en attendant des précisions sur "le modèle économique, l'empreinte écologique et la gouvernance qui sera mise en place".

L'appui de Sarkozy et de l'UMP... En février dernier, Nicolas Sarkozy avait rencontré les champions tricolores de cyclisme à Saint-Quentin-En-Yvelines, avant de s’exprimer en faveur d’une candidature parisienne pour l’organisation des Jeux olympiques de 2024. "Paris doit y aller, ce sera le centenaire. Moi, j’aime les Jeux olympiques. La France et les Jeux olympiques, c’est une longue histoire. C’est vraiment un projet national", a déclaré Nicolas Sarkozy, en référence aux Jeux Olympiques 1924 organisés par Paris, et au baron Pierre de Coubertin, créateur des Jeux Olympiques modernes à la fin du 19e siècle.

... Et du gouvernement. Quelques jours plus tôt, Patrick Kanner s'était également déclaré en faveur d'une candidature parisienne. Invité d'Europe 1 le 12 février, il déclarait : "Le rayonnement de la France se construit année après année. Mondial de basket, l'Euro de foot, nous sommes candidats à la Coupe du monde de foot féminin (que la France organisera ndlr)... C'est de l'investissement ! Nous avons une candidature qui me paraît très raisonnable et qui correspond aux nouveaux critères de développement durable du CIO."



Kanner : "Moins de deux milliards d'argent...par Europe1fr

73% des Français y sont favorables. Dans un sondage réalisé en février dernier par l'institut CSA pour Direct Matin, 73% des Français interrogés se sont dits favorables à l'organisation des JO à Paris à l'été 2024. Un engouement est encore plus marqué chez les Franciliens qui soutiennent à 76% la tenue des Jeux à Paris, 36% y étant "tout à fait" favorables. Mais les chiffres étaient encore plus importants à l'occasion de la candidature de 2012 : 87% des Français et 83% des habitants de la Région parisienne se disaient alors en faveur des JO 2012. En espérant, cette fois, que l'issue soit différente, puisque c'est la ville de Londres qui avait remporté les faveurs du Comité olympique.

>> LIRE AUSSI - JO 2024 vs Expo 2025 : Hidalgo devra-t-elle choisir son camp ?

>> LIRE AUSSI - Les JO à Paris, une bonne idée ?