Décès d'Alain Gilles, "un joueur hors normes"

  • A
  • A
Décès d'Alain Gilles, "un joueur hors normes"
@ Capture d'écran Twitter
Partagez sur :

LÉGENDE - Le meilleur basketteur français du XXe siècle est décédé à l'âge de 69 ans.

Une légende du basket français s'en est allée. Alain Gilles, élu meilleur basketteur français du XXe siècle par un panel de joueurs, est décédé à l'âge de 69 ans, a annoncé mardi son ancien club de Villeurbanne. "C'est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès d'Alain Gilles. Ton n°4 restera à jamais dans nos cœurs", a tweeté le club rhodanien. Alain Gilles a porté à 160 reprises le maillot de l'équipe de France entre 1962 et 1977, avec notamment une 5e place au Championnat du monde 1963 et six participations à l'Euro.

L'hommage de la Fédération française à Alain Gilles :



"Ce que je garde comme souvenir de lui, surtout, ce sont les premières retransmissions télévisées de l'époque, le dimanche après-midi, en noir et blanc", se souvient Patrick Beesley, le directeur technique national (DTN) du basket français. "C'était aussi les débuts du basket à la télé, et on voyait Alain Gilles de tous les côtés. J'ai ce souvenir d'un joueur exceptionnel, qui était à l'avant-garde, en avance sur son temps. Il avait une intelligence de jeu assez exceptionnelle, une clairvoyance, une compréhension du jeu... C'était un joueur hors normes."

Regardez ce reportage datant de 1972 :

Le nom d'Alain Gilles reste étroitement associé à celui de l'Asvel, dont il a porté le maillot pendant 24 saisons, entre 1965 et 1984. Il en fut également l'entraîneur, entre 1980 et 1989. Avec le club rhodanien, Alain Gilles a été huit fois champion de France et a gagné la Coupe de France à deux reprises. Sur le plan européen, il avait notamment atteint la finale de la Coupe Saporta (1983) et les demi-finales de la Coupe Korac (1974) et de la Coupe des clubs champions (1976). Le président du club, Tony Parker, a adressé un message de condoléances à la famille du défunt.



Gilles-Parker, la filiation est presque naturelle. "Avant Tony Parker, c'était probablement le meilleur joueur français de tous les temps", relève le coach de l'équipe de France, Vincent Collet, qui a eu Alain Gilles comme entraîneur à l'Asvel. "A l'époque, les joueurs n'allaient pas aussi vite qu'aujourd'hui et je crois que lui avait déjà un peu la vitesse d'aujourd'hui. C'était un joueur très rapide, un peu à l'image de Tony Parker. C'était à la fois un scoreur mais un très bon passeur également et il bougeait très bien sans la balle. Il utilisait cette vitesse-là à merveille. Il faisait souvent la différence sur les démarquages. C'est quelqu'un qui marquait beaucoup de paniers faciles, comme Tony Parker."

Tony Parker avec Alain Gilles (1280x640)

Les légendes de l'Asvel autour de Tony Parker (de g. à dr.), en 2011 : Laurent Foirest, André Buffière (décédé en octobre dernier), Michel le Ray, Alain Gilles et Alain Vincent.

Le président de la FFBB, Jean-Pierre Siutat, a annoncé qu'une minute de silence serait observée à la mémoire d'Alain Gilles sur tous les terrains de France le week-end prochain.