Ligue 1-Lyon : Aulas réclame la jurisprudence Balotelli pour Fekir

  • A
  • A
Ligue 1-Lyon : Aulas réclame la jurisprudence Balotelli pour Fekir
Nabil Fekir a été exclu peu avant la demi-heure de jeu, vendredi soir, à Nice.@ VALÉRY HACHE / AFP
Partagez sur :

L'international tricolore de l'OL a été exclu vendredi soir lors du match à Nice pour une faute sur le Niçois Paul Baysse.

Cela n'étonnera personne. Le président de l'OL, Jean-Michel Aulas, a tenté dès après la défaite de son club sur la pelouse de Nice (2-0), vendredi soir, dans le cadre de la 9ème journée de Ligue 1, de s'engouffer dans la jurisprudence Mario Balotelli pour tenter de faire annuler le carton rouge reçu par Nabil Fekir. À la 28e minute de jeu, l'international tricolore a été exclu après avoir donné un coup de pied par derrière au Niçois Paul Bayssse et lui avoir marché sur le bras gauche dans la foulée, peut-être involontairement.

"Ça ne méritait absolument pas le rouge". "Je suis allé voir monsieur (Ruddy) Buquet (l'arbitre de la rencontre) avec Nabil, j'espère qu'il saura être magnanime comme l'a été Olivier Thual parce que ça ne méritait absolument pas rouge", a souligné "JMA". Lors de la précédente journée, Olivier Thual avait adressé un second carton jaune à l'attaquant italien de Nice contre Lorient, valant exclusion, pour un tête-à-tête avec un Lorientais. Dans son rapport, l'arbitre avait reconnu s'être fourvoyé et la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) avait supprimé le second carton jaune, permettant à Balotelli de jouer contre Lyon.

 Interrogé pour savoir si Ruddy Buquet avait brandi le rouge pour le ou les crocs-en-jambe ou le piétinement, le dirigeant lyonnais a répondu que l'arbitre "nous a expliqué effectivement que Paul Baysse avait des marques sur le bras, qu'il souffrait beaucoup, pas longtemps, c'est vrai", a-t-il ajouté avec ironie. "Comme était placé monsieur Buquet, qui était d'ailleurs très loin de l'action, le rouge a été donné pour 'brutalité', a-t-il dit, mais il ne sait pas, il s'est précipité." Au moment où Fekir a été exclu, Lyon était déjà mené 1-0. Repoussé à dix points du leader niçois, l'OL recevra Guingamp samedi prochain après avoir défié la Juventus Turin, mardi, lors de la 3ème journée de la phase de groupes de la Ligue des champions.