Les Herbiers-Chambly : le match Philippe Katerine-Francis Lalanne

  • A
  • A
Partagez sur :

L'inattendue première demi-finale de la Coupe de France de football qui se joue mardi soir offre aussi une joute musicale très croustillante entre les deux chanteurs.

Les Herbiers-Chambly, c'est une affiche de bas de classement de National 1, l'équivalent de la troisième division. Mais c'est aussi l'affiche de la première demi-finale de la Coupe de France, programmée mardi à 21 heures au stade de la Beaujoire, à Nantes. Et c'est enfin un étonnant duel musical entre deux originaux de la chanson française, Philippe Katerine d'un côté, qui a la Vendée au cœur, et Francis Lalanne de l'autre, qui vibre avec Chambly.

Katerine, un clip de foot et de… fou. "On les attendait pas à ce niveau-là, comme des Écossais, ils n'ont jamais baissé les bras." Voilà l'une des premières paroles de 85 rouge et noir (prononcez 8-5, comme le département de la Vendée), le titre que Philippe Katerine a composé pour accompagner la demi-finale du club du Vendée Les Herbiers Football (VHF) face à Chambly (Football Club de Chambly Oise), mardi soir. "Il y a quinze jours, deux copains m'ont appelé, un peu éméchés... 'Ouais, y a plus de places à La Beaujoire (le match se déroulera à Nantes, à guichets fermés, les 35.000 places ayant été vendues, ndlr) ! Tu pourrais faire une chanson pour le club, comme ça on aura des places gratuites !'", a expliqué le chanteur, connu pour son tube Louxor, j'adore et qui a fait appel ici à MC Circulaire, l'une des figures du rap rural ou… ploucsta rap.

Philippe Katerine et MC Circulaire au soutien des Herbiers :

"Je me suis un peu censuré". Son 85 rouge et noir est foot et fou, même s'il s'en défend dans le texte. "Les Vendéens sont pas si fous ! Partiront pas sans boire un coup (...) Je lève mon verre à tous les petits gars des Herbiers, que ni l'or, ni l'argent n'ont caressés. Les Vendéens sont pas si fous. Le rouge : le sang de notre ennemi. Le noir, pour notre deuil." "Je me suis un peu censuré", précise le chanteur, natif de Thouars, dans les Deux-Sèvres, département voisin de la Vendée. "À un moment, il était question des guerres de Vendée qui ont fait 300.000 morts quand même. J'avais un couplet qui décrivait les soldats de la République, les Bleus, qui s'amusaient à enfiler les oreilles tranchées des Vendéens en collier. Puis j'ai calmé le jeu. Mais il fallait qu'il y ait un peu de ça dans la chanson pour foutre la chiasse à Chambly !"

Du côté des Herbiers, on est évidemment ravi de cet étonnant coup de projecteur, footballistique autant que musical. "On avait un délai très court (pour tourner le clip). Michel (Landreau, le président du club) a dû m'appeler le samedi et c'était pour le mardi, j'ai tout de suite donné mon feu vert", a raconté Véronique Besse, maire de la ville, de taille environ équivalente environ à Chambly, son adversaire du soir (15.000 contre 10.000).

Le terrain du bonheur ? Du côté du FC Chambly Oise, on ne pouvait pas rester muet face à l'offensive musicale du VHF. Et le président du club, Fulvio Luzi, a eu une idée, celle de faire participer Francis Lalanne, qui a été pendant près de dix ans président de club de Fresnoy-le-Grand, dans l'Aisne, département voisin de l'Oise.

Retrouvez l'émission Y'a pas péno ! avec Francis Lalanne :

"Le président Fulvio Luzi, c'est un vieux copain, on s'est affronté pendant des années", a expliqué dans Y'a pas péno ! le chanteur. "Quand j'ai appelé Fulvio pour le féliciter (après la qualification pour les demi-finales, ndlr), il me dit : 'Tu sais, il y a Philippe Katerine qui a fait une chanson pour Les Herbiers, tu ne veux pas en faire une pour nous ?', je lui ai dit : 'avec plaisir !'" Et il m'a demandé une adaptation de La Maison du bonheur, je lui ai dit : 'OK, je vais faire ça'." La première maquette proposée par le chanteur s'est retrouvée sur le mur Facebook du club et a tout de suite connu un joli succès.

Le titre tout en douceur de Francis Lalanne n'est évidemment pas du même style que la chanson de Katerine. "J'ai écouté. C'est… C'est plus… C'est une corde plus mélancolique alors, on va dire", estime le fantasque chanteur. De son côté, Francis Lalanne est beau joueur, ce qui ne l'empêche pas de glisser un petit tacle au passage à son "adversaire". "Le clip des Herbiers a été réalisé manifestement avec de gros moyens et une intelligence artistique indéniable", a confié l'inconditionnel des Bleus à L'Équipe. "Mais, sur le fond, monsieur Katerine fait du match contre Chambly une formalité. Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, surtout quand l'ours, c'est Chambly."

Le vrai ours de ces demi-finales reste quand même le PSG, qui se déplace mercredi soir sur la pelouse du Stade Malherbe de Caen, soutenu lui par Orelsan, qui sera mercredi l'invité exceptionnel de Y'a pas péno !.

Et aussi… Philippe Katerine et Francis Lalanne ne sont pas les seuls à avoir poussé la chansonnette avant cette demi-finale. C'est le cas également du groupe vendéen Papa Cake Corporation, qui a fait une relecture très personnelle de la chanson La Banane de… Katerine. Les deux membres de Papa Cake ont intitulé cette chanson Manger mon Chambly