L'agence antidopage espagnole ouvre une enquête visant Samir Nasri

  • A
  • A
L'agence antidopage espagnole ouvre une enquête visant Samir Nasri
Selon "El Pais", Samir Nasri est visé par une enquête de l'agence antidopage espagnole. @ AFP
Partagez sur :

Selon le journal espagnol "El Pais", l'agence antidopage s'intéresse à un traitement que le joueur de Séville a reçu par intraveineuse, dans une clinique de Los Angeles. 

Samir Nasri, qui évolue au FC Séville, fait l'objet d'une enquête de l'agence antidopage espagnole (AEPSAD), selon les informations du journal El Pais. D'après le quotidien espagnol, l'AEPSAD s'intéresse à un traitement par intraveineuse qu'a reçu le milieu offensif français dans une clinique de Los Angeles.



Une photo à l'origine de l'enquête ? L'affaire fait suite à la publication sur le compte Twitter de la clinique Drip Doctors d'une photo de Nasri en compagnie d'une employée de la clinique. Selon la légende, le joueur y aurait reçu un traitement appelé "IV Drip", visant à renforcer son système immunitaire pour le maintenir "hydraté et au top de sa forme" tout au long de la saison. L'AEPSAD devra notamment déterminer si le produit injecté se trouve sur la liste des substances interdites par l'Agence mondiale antidopage. 

Dans la foulée de la publication de cette image, plusieurs tweets à caractère sexuel ont été postés depuis le compte officiel du joueur, ainsi qu'un message vantant les mérites de la clinique Drip Doctors. Mercredi matin, le joueur a indiqué que son compte avait été piraté.