Judo : Teddy Riner, un huitième titre mondial pour l’Histoire ?

  • A
  • A
Judo : Teddy Riner, un huitième titre mondial pour l’Histoire ?
@ FADEL SENNA / AFP
Partagez sur :

Les Mondiaux 2015 de judo ont débuté à Astana, au Kazakhstan, lundi. L’occasion pour le Français d’entrer encore un peu plus dans l’histoire.

Son palmarès est éloquent : champion olympique en 2012 des +100 kg, Teddy Riner a déjà sept titres mondiaux à sa collection, une première chez les hommes. Mais deux autres athlètes féminines dans l'histoire du judo ont déjà une telle moisson : la Japonaise Ryoko Tani (-48 kg) et la Chinoise Wen Tong (+78 kg et toutes catégories). Cette fois, à Astana, capitale du Kazakhstan, le colosse (2,02 m, 140 kg) pourrait bien devenir le seul et l'unique au sommet de son sport.

"Je n'ai pas envie de perdre". "J'y pense et on m'y fait penser, je n'ai pas envie de me louper. Et de toute façon je n'ai pas envie de perdre. J'ai envie de marquer mon territoire avant les Jeux, qu'ils sachent que l'année prochaine, ce sera pour moi", a affirmé Teddy Riner, lui qui se dit "énormément concentré". Archi-favori de l’épreuve, le judoka de Levallois est remonté comme un coucou. Après deux années marquées par plusieurs blessures qui l'ont perturbé jusqu'au moment des grands rendez-vous - voire pendant -, il s'est cette fois entraîné sereinement. "Comparé aux deux années précédentes, c'est l'année où il a pu s'entraîner dans de bonnes conditions pour préparer l'événement mondial sans pépins, sans courir après le temps", rapporte l'entraîneur national des garçons, Stéphane Frémont.

Invaincu depuis… cinq ans. Quant à la motivation des adversaires de Riner, son entraîneur ne s’inquiète pas, bien au contraire : "Teddy assume totalement son statut et au contraire ça le renforce. Il a compris que ses adversaires du coup ne montaient pas pour le battre mais pour ne pas se faire humilier. Leur titre de gloire sera là: ‘Teddy Riner ne m'a pas fait tomber’". Pour mémoire, le champion français est invaincu sur un tatami depuis… cinq ans.