JO de Rio 2016 : le secret du meilleur joueur de tennis de table au monde, c'est… l'alcool

  • A
  • A
JO de Rio 2016 : le secret du meilleur joueur de tennis de table au monde, c'est… l'alcool
Ma Long, meilleur pongiste mondial. @ KAZUHIRO NOGI / AFP
Partagez sur :

Le Chinois Ma Long, numéro un mondial de tennis de table, n'hésite pas à boire de l'alcool pour se relaxer.

Pour se concentrer avant une grande compétition comme les Jeux olympiques, chacun son truc. Yoga, relaxation, douche froide, régime alimentaire très encadré, chaque sportif a ses habitudes personnelles. De son côté, le meilleur pongiste mondial, le Chinois Ma Long, a trouvé une autre solution pour dominer le stress : l'alcool.

Boire pour gérer la pression. Le numéro un mondial de tennis de table est très souvent victime de stress. Alors pour bien aborder les JO de Rio 2016, événement nécessitant une grande force mentale, le Chinois n'a pas hésité à ajouter l'alcool à son régime spécial de préparation. "Pour Ma Long, deux choses sont importantes", détaille le capitaine de l'équipe de Chine de tennis de table Liu Guoliang, interrogé par l'AFP. "La première, c'est d'aller dans un bar pour boire de l'alcool lorsque la pression est trop forte. La deuxième est de bavarder avec lui pour le divertir", ajoute-t-il. 

Avec modération. Ma Long consomme avec modération, précise son entraîneur, l'objectif étant uniquement que le joueur, obnubilé par ses performances, "se détende un peu". Car "les contraintes qu'il s'impose d'ordinaire sont très strictes". En effet, à 27 ans, le Chinois domine le circuit depuis de nombreuses années et espère enfin décrocher une médaille olympique après avoir craqué sous la pression lors des qualifications pour les JO de Londres 2012.

Fardeau olympique. A Rio, le numéro un mondial devra répondre aux énormes attentes de son pays. Un statut qui rajoute de la pression sur les épaules du Chinois, l'or olympique étant maintenant le seul titre majeur manquant à son palmarès. "Je dois m'affranchir de ce fardeau, explique Ma Long à l'AFP. "C'est le seul moyen de décrocher l'or." Et pour y parvenir, tous les moyens sont bons.