JO de Rio 2016-Haltérophilie-Dopage : Matam "pense pouvoir gagner quatre places"

  • A
  • A
JO de Rio 2016-Haltérophilie-Dopage : Matam "pense pouvoir gagner quatre places"
Bernardin Kingue Matam accuse les cinq premiers de sa catégorie de ne pas être "clean".@ GOH Chai Hin / AFP
Partagez sur :

L’haltérophile français, huitième chez les - 69 kilos, attend les résultats des tests antidopage pour remonter au classement…

ON POSE ÇA LA

Le Français Bernardin Kingue Matam a terminé huitième dans la catégorie des -69 kilos en haltérophilie, mardi soir, mais il n’a semble-t-il pas tout à fait tiré un trait sur le podium. Comme de nombreux autres sportifs avant lui au cours de ces Jeux de Rio, le Français a laissé entendre que bon nombre de ses adversaires étaient probablement dopés. "J'attends le résultat des contrôles antidopage parce c'était une catégorie super élevée. Les mecs étaient plus que des monstres. Si la Fédération internationale et le CIO font les choses correctement, je pense pouvoir gagner facilement au moins quatre places, parce que les cinq premiers ne sont pas clean", a-t-il déclaré.

Sans les Bulgares et les Russes. Les cinq premiers, ce sont le Chinois Shi Zhhiyon, champion olympique, le Turque Daniya Ismayilov, en argent, le Kirghize Izzat Artykov, médaille de bronze, le Colombien Luis Lozano et le Mexicain Bredni Mendoza. À en croire Bernardin Matam, plusieurs d'entre eux devraient être disqualifiés. Il y a peu de chances, disons-le tout net. Pour rappel, avant le début des Jeux olympiques, les haltérophiles russes et bulgares avaient été écartés pour cause de dopage ou de suspicion de dopage. Ce qui avait considérablement ouvert la compétition.