Jeux paralympiques : quels sports, quels sportifs ?

  • A
  • A
Jeux paralympiques : quels sports, quels sportifs ?
Au goalball, deux équipes de trois, les yeux bandés, s'affrontent en tentant de marquer, à la main, le plus de buts possibles.@ KARIM JAAFAR / AFP
Partagez sur :

Les Jeux qui s’ouvrent mercredi à Rio distribuent plus de médailles que les JO. Et certains sports sont spécifiques à cette compétition. 

Les Jeux paralympiques, ce sont 4.300 athlètes, de 161 nations, et pas moins de 528 médailles d'or distribuées. De ce point de vue-là, c’est mieux que les JO classiques, qui avaient décerné 307 titres exactement. Mais les Jeux paralympiques, c’est aussi l’occasion de découvrir des sports adaptés aux handicaps, et même des sports totalement spécifiques, non pratiqués en compétition olympique par les valides. Présentation.

  • Les sports spécifiques :

Boccia
D'origine gréco-romaine, c'est l'un des rares sports à ne pas avoir de parent olympique. Comparable à la pétanque, la boccia se joue depuis un fauteuil sur un terrain de 12,5 m sur 6 m. Les joueurs doivent lancer six balles de couleurs en se rapprochant le plus possible d'une balle blanche.

Goalball
Ouvert aux déficients visuels, le goalball est comparable au handball. Le but est d'envoyer à la main une balle munie d'une clochette dans le but adverse et les équipes, de trois joueurs, ont les yeux bandés.

 
  • Les nouveaux sports :

Canoë-kayak
Nouvelle discipline qui fait son entrée à Rio, le paracanoë se dispute en ligne et en confrontation directe sur une distance de 200 m dans des monoplaces adaptés. Trois catégories de handicap reconnues (athlètes n'ayant pas l'usage des jambes, athlètes ayant une fonction partielle des jambes et du tronc, et athlètes ayant une fonction partielle des jambes).

Triathlon
Nouvelle épreuve des Jeux paralympiques, le "paratriathlon" comporte 750 m de natation, 20 km de cyclisme et 5 km de course à pied. Les participants, femmes et hommes, sont divisés en trois catégories selon leur handicap (athlètes en fauteuil, athlètes debout et athlètes avec un handicap visuel).

  • Les sports adaptés :

Athlétisme
Sport le plus populaire et le premier à avoir été inscrit au programme des premiers Jeux paralympiques, à Rome en 1960, il rassemble le plus grand nombre de sportifs, 1.100 au total, pour 177 podiums. On y trouve les mêmes épreuves que pour les valides sauf la perche, le lancer de marteau et la course de haies. Ouvert aux paraplégiques et tétraplégiques, amputés, malvoyants et non-voyants (accompagnés d'un guide ou non), paralysés cérébraux, déficients intellectuels (pour les épreuves du 1.500 m, 400 m, poids et longueur) et personnes de petite taille (uniquement pour le lancer), il se pratique en fauteuil ou debout, avec des prothèses pour les amputés des membres inférieurs. 

Les athlètes sont classés selon des catégories de handicap pour qu'ils aient des chances égales. En conséquence, on a compté jusqu'à 15 finales du 100 m aux Jeux Paralympiques de Londres en 2012.            

Aviron
L'aviron est devenu discipline paralympique en 2008. Elle compte quatre courses au programme, divisées en trois catégories: rameur seul ayant usage de ses bras et épaules, deux de couple (homme et femme) ayant usage du tronc et des bras, et compétition en 4 barré pour un équipage mixte avec un handicap minimal et un barreur valide.

Basket-fauteuil
Premier sport à avoir popularisé et développé la pratique handisport, le basket-fauteuil se joue à deux équipes de cinq. Les joueurs peuvent avoir tous types de handicap (sauf visuel) et sont classés selon leur degré d'invalidité, de 1 à 5 points. Chaque équipe ne doit pas dépasser plus de quatorze points.

Cécifoot
Foot à cinq pour les déficients visuels. Deux équipes s'affrontent les yeux bandés, sauf les gardiens, autour d'un ballon sonore équipé d'un grelot. Les règles sont plus ou moins les mêmes qu'au football mais le terrain est plus petit et le hors-jeu n'existe pas. Le Brésil est invaincu depuis 2004.

Cyclisme
Deux disciplines, sur piste et sur route, ouvertes aux amputés, aux personnes atteintes d'un handicap physique et aux non-voyants et malvoyants. Les épreuves comprennent la vitesse, la poursuite individuelle et le contre-la-montre en individuel et par équipes.

Équitation
Seul sport paralympique où les femmes et les hommes participent à un concours unique. Une seule discipline représentée, le dressage, ouverte aux athlètes souffrant de tous types de handicaps (sauf déficience intellectuelle) classés en quatre catégories.

Escrime fauteuil
Discipline ouverte aux athlètes présentant des déficiences motrices qui se pratique dans un fauteuil roulant fixé sur la piste d'escrime. Comme chez les valides, on retrouve les épreuves du sabre, du fleuret et de l'épée.

Foot à 7
Destiné aux personnes atteintes de paralysie cérébrale, il ressemble au football sauf qu'il se joue à sept. Les matches durent 30 minutes, il n'y a pas de hors-jeu et les joueurs peuvent jouer les touches à une seule main.           

Haltérophilie
Discipline de rééducation après la guerre, c'est l'un des sports de base pour les personnes handicapées physiques. Ouverte aux femmes et aux hommes, classés selon leur poids (10 catégories au total), elle se pratique allongé sur le dos sur un banc adapté.

Judo
Ouvert uniquement aux déficients visuels, le judo se pratique grâce au toucher, la sensibilité et le sens de l'équilibre. Les combats durent cinq minutes et le sol est de différentes textures pour aider le pratiquant à se repérer.

Natation
Accessible au plus grand nombre, même aux plus lourdement handicapés, la natation permet d'utiliser ses capacités sans contrainte matérielle.
Les participants sont répartis en 14 classes selon leur degré de handicap. Pour les non-voyants, un bâton qu'on appuie sur la tête signale l'approche du bord du basin.

Rugby fauteuil
Combinaison de rugby, de basket et de hockey, c'est le seul sport collectif en fauteuil réservé aux tétraplégiques. Assez violent, il permet à des équipes de quatre joueurs de s'affronter pour marquer des points en traversant le but adverse avec une balle entre les mains.
Les joueurs sont classés selon leur niveau de handicap: de 0,5 à 3,5 points et chaque équipe ne doit pas compter plus de huit points.

Tennis fauteuil
Populaire, le tennis en fauteuil roulant a été créé dans les années 1980. Les règles sont les mêmes que pour les valides sauf que la balle a droit à deux rebonds. Six épreuves en compétition: simple dame, simple homme, double dames, doubles hommes et quad (mixte) en simple et double.

Tennis de table
L'un des premiers sports à avoir été mis en place pour les personnes handicapées, il se joue en fauteuil ou debout, en simple, en double et par équipes. Les règles sont similaires à celles du tennis de table pour les valides, hormis concernant le service (qui ne doit pas être délivré de façon à ce que la balle sorte latéralement).

Tir à l’arc
Discipline anciennement utilisée pour ses vertus thérapeutiques en centre de rééducation. En compétition, elle comprend des épreuves individuelles et par équipes, et les participants sont classés en deux catégories (en fauteuil ou debout). Les archers visent une cible de 122 cm de diamètre à une distance de 70 m pour les arcs classiques et 50 m pour les arcs à poulie.

Tir sportif
La compétition est composée de huit épreuves pour armes à air comprimé et armes à feu et les tireurs sont placés à une distance de 10, 25 ou 50 mètres, debout, assis ou allongés.
Trois catégories de handicap: deux pour les handicaps fonctionnels et une pour le handicap visuel.

Voile
Ouverte aux athlètes souffrant d'un handicap physique et aux non ou malvoyants, la voile se pratique à tout âge. Aux Jeux, les participants concourent sur trois catégories de bateaux: sur 2,4mR en solitaire, Skud 18 à deux équipiers et Sonar à trois équipiers.  

Volley assis
Deux équipes de six joueurs s'affrontent sur un terrain de 10 mètres sur 6 avec un filet plus bas que pour le volleyball (1,05 m chez les femmes, 1,15 m chez les hommes). Les sportifs doivent garder le bassin sur le sol pendant tout le match.