INFO E1 - PSG : Kurzawa victime d'un chantage à la vidéo

  • A
  • A
Partagez sur :

INFO E1 - Une bande de malfaiteurs a tenté d’extorquer de l’argent au latéral gauche du club parisien. Cinq suspects ont été arrêtés et mis en examen.

INFO EUROPE 1

Cette fois, il ne s’agit pas d’une sex-tape. Une nouvelle affaire de chantage à la vidéo compromettante touche le football français. Elle concerne le défenseur international du Paris-Saint-Germain, Layvin Kurzawa. Selon les informations recueillies par Europe 1, des malfaiteurs ont récupéré une vidéo dans laquelle il aurait eu des propos et gestes déplacés à l’égard de Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France, en privé.

Filmé dans un bar à chicha de la capitale. C'était lors d'une soirée entre amis, dans un bar à chicha de la capitale. En petit comité, Layvin Kurzawa se sent en confiance et se lâche. Dans l'euphorie du moment - sans doute pour plaisanter - il se met à critiquer crûment le sélectionneur des Bleus. Tout cela aurait dû rester totalement privé, entre amis. Sauf que la scène a été filmée par un téléphone portable. Quelques jours plus tard, l'enregistrement atterrit entre les mains d'une bande de malfaiteurs qui appellent Kurzawa et lui réclament de l'argent. Sans hésiter, l'arrière gauche du PSG prévient la police.

Les malfaiteurs voulaient lui soutirer 100.000 euros.Comme dans l'affaire Valbuena, un enquêteur de la police judiciaire se fait passer pour un intermédiaire auprès des maîtres-chanteurs. Ce policier de l’Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO) reçoit leurs appels. Un rendez-vous est fixé, les suspects doivent s’y faire remettre 100.000 euros cash.


Trois hommes interpellés près du domicile du joueur. Mais grâce aux écoutes téléphoniques, les policiers comprennent vite que personne ne viendra au rendez-vous. En réalité, les malfaiteurs projettent d’agresser Layvin Kurzawa à la sortie de chez lui pour lui voler l'argent. Effectivement, le jour J, près du domicile du joueur dans les Yvelines, les enquêteurs interpellent trois suspects en flagrant délit.

Deux autres complices présumés seront arrêtés quelques semaines plus tard. Au total, cinq hommes sont mis en examen dans cette affaire, dont deux ont été placés en détention provisoire, dans le cadre d’une information judiciaire, confiée à une juge d’instruction de Versailles. Des suspects prêts à tout pour exploiter et monnayer le moindre faux pas d'une star du foot.