Giudicelli enthousiasmé par le retour de Bartoli : "Marion, c'est un peu Rocky"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le président de la Fédération française de tennis est revenu pour Europe 1 sur l'annonce surprise du retour de Marion Bartoli, retiré des circuits professionnels depuis 2013 et son succès à Wimbledon.

INTERVIEW

Devant le retour de Marion Bartoli, prête à retrouver les cours après quatre ans et demi de retraite sportive, il y a les sceptiques. Et les enthousiastes, emmenés par le président de la Fédération française de tennis, Bernard Giudicelli. " Marion, c'est un peu Rocky, qui revient sur le ring", a-t-il expliqué mardi au micro d'Europe 1. "C'est ce qui fait aussi la beauté du sport."

Entendu sur Europe 1
Elle considère sans doute à juste titre qu'il y a aujourd'hui des joueuses qui ont largement dépassé la trentaine et qui continuent à être performantes sur le circuit.

"C'est un projet qui lui tient à cœur, c'est un projet qu'elle a mûri seule, avec ce goût du défi et du challenge qui la caractérise", a poursuivi Bernard Giudicelli, après l'officialisation du retour de la championne française aujourd'hui âgée de 33 ans. "Elle considère sans doute à juste titre qu'il y a aujourd'hui des joueuses qui ont largement dépassé la trentaine et qui continuent à être performantes sur le circuit."

Bonnes impressions à l'entraînement. Contrainte de mettre sa vie sportive entre parenthèses en 2013, Bartoli explique vouloir reprendre le fil d'une carrière qui l'avait menée aux sommets du tennis mondial, avec une victoire dans le tournoi du Grand chelem de Wimbledon quelques semaines avant l'annonce de sa retraite surprise. "J'ai trois objectifs", a-t-elle expliqué mardi à Eurosport. "Gagner la Fed Cup, participer aux Jeux Olympiques à Tokyo et remporter à nouveau un tournoi du Grand Chelem."

Selon Bernard Giudicelli, qui a permis à Bartoli de préparer son retour dans les structures de la Fédé, les impressions laissées à l'entraînement sont bonnes. "Il faudra ensuite observer comment ça se traduit dans la rivalité du circuit", concède-t-il." Ce qui est sûr, c'est que personne ne lui fera de cadeau mais la connaissant, elle n'en fera pas non plus."