Coupe du monde : les Bleus "pensaient devenir champions"

  • A
  • A
Coupe du monde : les Bleus "pensaient devenir champions"
@ MAXPPP
Partagez sur :

CONFIDENCES - Dans une interview à L’Equipe, Mathieu Valbuena revient pour la première fois sur le parcours brésilien de l’équipe de France.

L’INFO. Parti jouer en Russie après 8 années de bons et loyaux services à l’OM, Mathieu Valbuena ne veut pas que les Français l’oublient. Surtout pas Didier Deschamps, le sélectionneur des Bleus, qui doit justement annoncer sa liste pour les prochains matches de l’équipe de France jeudi, à 14 heures. Pour se rappeler au bon souvenir de “DD”, “Petit Vélo” est longuement revenu sur sa décision de partir pour la première fois pour un club étranger mais aussi sur le parcours des Bleus à la Coupe du monde, jeudi dans un entretien accordé à L’Equipe. Morceaux choisis.

>> LIRE AUSSI - Encore deux passes décisives pour Valbuena

“On prend beaucoup de coups”. Mathieu Valbuena est tout d’abord revenu sur son choix de partir au Dynamo Moscou : “Je n’ai aucun regret, je suis fier de ma carrière, qui est loin d’être finie. Beaucoup dénigrent le championat russe, sans le connaître. Même si le championnat est très physique, l’intensité très forte. (...) On prend beaucoup de coups”, a expliqué l’ancien Marseillais.

“Avec les Bleus, je suis performant”. Inquiet au moment de quitter l’Hexagone au sujet de sa présence en Bleu, Mathieu Valbuena a confié au quotidien sportif avoir appelé le sélectionneur avant de prendre sa décision. “Il m’a dit que quelle que soit ma décision, il continuerait à me suivre”, s’est rassuré l’international au 38 sélections. Un maillot bleu qu’il affectionne particulièrement : “On peut penser ce que l’on veut de l’homme, avec le maillot bleu, je suis performant. Avant, quand je faisais un bon match, j’étais content. Aujourd’hui, quand je fais un bon match sans but ou sans passe décisive, je m’en veux”, a-t-il confessé. “Les Bleus, c’est mon moteur. Y rester, c’est le plus dur”, a ajouté celui qui a marqué à six reprises avec l’équipe de France.

>> LIRE AUSSI - Ribéry et les Bleus : entre succès et fiascos

Les Bleus pensaient “vraiment devenir champions du monde”. Quant au parcours en Coupe du monde, il a laissé quelques regrets au néo-Moscovite : “Nous pensions vraiment devenir champions du monde. Peut-être un peu trop, même”. Trop confiants les Bleus ? “On était confiants, sereins. Contre l’Allemagne, on était persuadés qu’on allait égaliser”, reconnaît le milieu de terrain. “On rentrait sur le terrain, en amical ou en Coupe du monde, nous savions pourquoi nous étions là : mordre nos adversaires”. Mais d’après Valbuena, ce n’est que partie remise. Et l’objectif, désormais, c’est l’Euro 2016, en France : “Nous avons l’ambition d’aller gagner cet Euro. Nous en sommes capables”, affirme Mathieu Valbuena.