Laurent Blanc joue les prolongations au PSG

  • A
  • A
Laurent Blanc joue les prolongations au PSG
@ REUTERS
Partagez sur :

CONTRAT - L'entraîneur du PSG, sacré mercredi soir champion de France de L1, a été reconduit à la tête de l'équipe de la capitale jusqu'en 2016.

Prolongations. Laurent Blanc a prolongé son contrat d'entraîneur du PSG jusqu'en 2016, a annoncé jeudi le club de la capitale. Le technicien cévenol, arrivé en 2013 en remplacement de l'Italien Carlo Ancelotti, avait encore un an de contrat avec le PSG qu'il a mené cette saison à un inédit doublé Championnat-Coupe de la Ligue.

Mais cette deuxième année de contrat, portant sur la saison 2014-15, était de pure forme. Les règlements de la Ligue de football professionnel (LFP) interdisent en effet à un club d'offrir à un entraîneur un contrat inférieur à deux ans. Sceptiques sur les capacités de Blanc à réussir dans la capitale, les dirigeants du PSG lui avaient offert en juin 2013 un contrat qui était en fait un contrat d'un an (la deuxième année ne prévoyait ainsi aucune prime et un salaire a minima).



Légitime. "Je suis très heureux de prolonger mon engagement au sein du Paris Saint-Germain et de m'inscrire dans la durée pour contribuer au projet le plus ambitieux d'Europe", a expliqué Blanc dans un communiqué du PSG.  Le président du club Nasser Al-Khelaïfi s'est de son côté déclaré "heureux du parcours remarquable réalisé cette saison" et par le "style élégant et performant initié par Laurent Blanc". "Il était légitime de lui renouveler et signifier notre confiance", a-t-il ajouté.

L'annonce faite mercredi est un signal fort de confiance envoyé à Blanc, dont l'avenir paraissait moins assuré après l'élimination en quarts de finale de la Ligue des champions par Chelsea (3-1, 0-2) et quelques matches très moyens en championnat.



Mieux qu'Ancelotti. Même si elle s'est fait attendre, la prolongation du contrat de l'ancien sélectionneur des Bleus n'est pas pour autant une surprise. Blanc a rempli les objectifs fixés en début de saison par les dirigeants qatariens, qui était de conserver le titre de champion et de remporter une Coupe nationale. Sur la scène nationale, Blanc, 49 ans, a donc fait mieux qu'Ancelotti mais, comme son prédécesseur, il a échoué en quarts de finale sur la scène continentale. Il aura encore une saison, au minimum, pour amener le PSG dans le dernier carré européen.

sujet

MACHINE DE GUERRE - Ibra, un 10e titre en 11 ans

POSITIF - Matuidi : "on a fait une grande saison"

FÊTE GÂCHÉE - Rennes gâche le titre du PSG

ANALYSE - A qui le PSG doit-il son titre ?