La Ligue 1 en streaming illégal, c'est bientôt fini

  • A
  • A
La Ligue 1 en streaming illégal, c'est bientôt fini
@ Pascal PAVANI/AFP
Partagez sur :

JUSTICE - La Ligue de football professionnel (LFP) a remporté une bataille judiciaire décisive contre le streaming.

Suivre le passionnant championnat de Ligue 1 en streaming sans être abonné ni à Canal+ ni à BeIn Sports, ce ne sera bientôt plus possible. La Ligue de football professionnel (LFP), qui gère les droits de diffusion de l'élite du football hexagonal, vient en effet de remporter une bataille judiciaire d'importance face à un site diffusant des rencontres en streaming de façon illégale. Le quotidien Le Figaro annonce en effet que le tribunal de grande instance de Paris a donné raison le 19 mars dernier à la LFP face au site Rojadirecta, l'un des sites les plus connus de streaming illégal en ligne. La LFP a vendu les droits de retransmission de la Ligue 1 aux chaînes Canal+ et BeIn Sports pour plus de 725 millions d'euros par saison entre 2016 et 2020.

Une amende de 100.000 euros. Roja Directa va devoir s'acquitter d'une amende de 100.000 euros pour dommages et intérêts au titre du préjudice moral subi. En cas de non-respect de la demande, le site s'expose à une amende de 5.000 euros par jour et par lien. Il devra également publier un communiqué sur le site précisant le caractère illicite de ses pratiques.

"Avoir fait reconnaître qu'un site qui organise intentionnellement le piratage de nos matches engage sa responsabilité est essentiel", insiste dans Le Figaro Jérôme Perlemuter, en charge des affaires juridiques à la LFP. Les sanctions sont lourdes car les juges ont estimé que Rojadirecta était responsable en qualité d'éditeur et non pas de simple hébergeur. Cette décision de justice pourrait marquer une date importante dans la responsabilité juridique des principaux sites web, sur lesquels on peut voir régulièrement des images des rencontres de Ligue 1 et de Ligue 2, reprises parfois de manière illégale.

>> LIRE AUSSI - Matches truqués en L2 : Nîmes rétrogradé d'une division