Tapie : "une volonté de faire plaisir au PSG"

  • A
  • A
Tapie : "une volonté de faire plaisir au PSG"
@ ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

TACLE APPUYÉ - L'ancien président de l'Olympique de Marseille Bernard Tapie critique sévèrement l'attitude du PSG et de sa star, Zlatan Ibrahimovic. 

Donner la parole à Bernard Tapie, c'est l'assurance d'obtenir quelques punchlines (petites phrases) bien savoureuses. Surtout quand il s'agit de parler de football. L'ancien président de l'Olympique de Marseille pointe du doigt un certain favoritisme en faveur du club de la capitale. "Globalement, il y a une volonté, que ce soit chez les arbitres, les journalistes, les délégués, d’aller vers le club qui fait rêver", dénonce-t-il dans les colonnes du journal L'Equipe, mardi matin. 

"Une volonté de faire plaisir au PSG". "Sans vouloir prendre la défense de l’OM, ce qui s’est passé est délirant", confie Bernard Tapie au quotidien sportif. "Comment accepter l’exclusion de Squillaci ? Le penalty, d’accord, mais le rouge est ridicule. Et à Bordeaux, on prive l’OM d’un penalty pour le même geste. Ce n’est pas le hasard… Il y a une volonté de faire plaisir au PSG. Pourquoi ? Pour céder à tous leurs caprices ? C’est complètement dingue", s'emporte l'ancien dirigeant du club olympien. 

Tapie s'en prend à Ibrahimovic. Dans sa diatribe contre le club de la capitale, Tapie égratigne aussi Zlatan Ibrahimovic. "Les dirigeants auraient dû le sanctionner après les insultes contre la France", estime-t-il. "Il parle quand même d’un "pays de merde". Avec moi, Cantona a fait moins grave en jetant son maillot et il n’a plus remis les pieds à l’OM. Zlatan, il pourrait le jeter et même le manger en public, il ne lui arriverait rien. Non seulement ils ne le pourrissent pas mais ils le soutiennent. C’est d’une nullité totale". Bernard Tapie oublie que la LFP a sanctionné "Ibra" de quatre matches pour ses insultes

Zlatan-Ibahimovic-1280x640

© Bernard Tapie : "même si c’est un très très grand joueur, il se prend pour qui ce mec-là ?" (AFP)


"Il lui lèche les doigts de pied". "Il est plus important que le club, que le président : ils lui lèchent les doigts de pied à longueur de journées", rajoute Tapie. "C’est insupportable. Vous avez vu comment il regarde un joueur quand on fait une faute sur lui ? Même si c’est un très très grand joueur, il se prend pour qui ce mec-là ? D’habitude, plus les joueurs sont grands, plus ils sont simples, accessibles. Lui est plus président que le président. Qu’est-ce que Blanc a à craindre de Zlatan ? Pour l’instant, des deux, il n’y en a qu’un qui a gagné la Coupe du monde, non ?"

Le boycott, "c'est du délire". Interrogé sur le boycott des Parisiens et des Marseillais de Canal +, Bernard Tapie n'a pas mâché ses mots, là non plus. "C'est du délire ! Ce sont les deux clubs qui touchent le plus d'argent du diffuseur. Canal + s'est contenté de montrer des images qui n'étaient pas volées et qu'ils achètent extrêmement chers. Et ils n'auraient pas le droit ? Faut arrêter". 

>> LIRE AUSSI - Laurent Blanc snobe les questions de Canal +

>> LIRE AUSSI - Ibra suspendu, le PSG crie à "l'acharnement"

>> LIRE AUSSI - Ibrahimovic suspendu quatre matches